Le centre de services Desjardins du Lac des Nations ne rouvrira pas

Le centre de services Desjardins du 1146 de la rue King Ouest à Sherbrooke ne rouvrira pas. Desjardins annonce la fermeture définitive du Centre de services du Lac des Nations.

Rappelons qu’au mois de novembre 2018, dans le cadre de travaux, une importante déficience structurelle avait été découverte. Ceci avait, par mesure de précaution, forcé l’évacuation des employés et le transfert des opérations à l’édifice situé au 1845 de la rue King Ouest, situé à près d’un kilomètre de là.

À lire aussi: La Caisse du Lac des Nations fermée pour déficience structurelle

Les principes coopératifs du Mouvement Desjardins s’érodent, selon l’IRIS

Le conseil d’administration de la Caisse du Nord de Sherbrooke, constitué de membres élus et très engagés dans le milieu, en est venu à cette décision après plusieurs mois de réflexion, mentionne un communiqué de presse.

Les administrateurs avaient mandaté des firmes spécialisées afin de procéder à des analyses approfondies et à l’évaluation de toutes les possibilités quant à l’avenir du bâtiment.

Ils ont unanimement conclu qu’il n’était pas à l’avantage des membres d’investir dans les travaux de restauration pour sa mise aux normes. Le changement d’habitudes des membres utilisateurs du Centre de services avait été pris.

« Nous avons regardé cela sous tous les angles pour nous assurer de prendre la meilleure décision possible en ayant toujours en tête les besoins de nos membres. », souligne le directeur général de la caisse du Nord de Sherbrooke, Martin Ratté.

Les Caisses ne cherchent pas à faire d’économie, mais bien à se donner les marges de manœuvre nécessaires afin d’offrir à ses membres, un service de qualité supérieure, assure-t-on.

Rappelons que le bâtiment est séparé en quatre sections et la déficience a été repérée dans les sections 1 et 2 qui ont été construites en 1943.

Rappelons qu'en 2018, les membres des caisses Desjardins du Lac des Nations de Sherbrooke et du Nord de Sherbrooke se sont exprimés en faveur du regroupement de ces institutions, qui est entré en vigueur le 1er janvier 2019.