Jean-Benoît Jubinville

Le cancer de Jean-Benoît Jubinville est disparu

À la suite d'une opération pour enlever la masse cancéreuse située sur sa prostate, Jean-Benoît Jubinville a appris que la maladie était maintenant disparue.
Grâce à l'ablation de la prostate qu'il a subie en avril, il s'évite toute chimiothérapie. Celui qui est bien connu dans le monde de l'éducation et des sports s'est montré plus que soulagé de l'issue de cette bataille. Celui-ci s'est également dit très reconnaissant à l'égard des personnes qui l'ont soutenu dans son combat.
« J'ai rencontré mon médecin qui m'a confirmé que le cancer est complètement disparu. J'aimerais vous remercier pour vos bons mots et votre support. On gagne en équipe et j'ai senti que j'en avais toute une avec moi », a écrit M. Jubinville par l'entremise d'un court message sur Facebook.
C'est en février dernier que le directeur adjoint de l'école Du Triolet Jean-Benoît Jubinville a appris qu'il était atteint d'un cancer de la prostate. D'une nature très résistante, Jubinville avait vu sa santé dépérir pendant un certain temps lors de la dernière année jusqu'à ce que sa femme prenne les devants en lui planifiant un rendez-vous chez le médecin.
C'est par la suite que le tout avait déboulé rapidement.
Lors de sa carrière, il a été directeur des sports à l'Université Bishop's, directeur du CAP (Centre d'activité physique) au Cégep, entraîneur des Barons du Séminaire de Sherbrooke et entraîneur-chef des Volontaires du Cégep de Sherbrooke. Il a gagné respectivement quatre et cinq Bols d'or avec ces deux dernières équipes.