Pour le CAA-Québec, les changements de pneus doivent se faire en octobre! Pourquoi attendre?, demande l’organisme de défense des droits des automobilistes.

Le CAA lance un appel au changement de pneu en octobre

Le CAA-Québec lance la Semaine nationale de prise de rendez-vous pour les changements de pneus.

Avec la pénurie de main-d’œuvre et la date légale pour les pneus d’hiver devancée au 1er décembre, on risque de se bousculer aux portillons. Alors le mot d’ordre : les pneus d’hiver, on règle ça vite!, lance l’organisme de défense des droits des automobilistes.

Le CAA-Québec propose que la première semaine d’octobre soit désormais la Semaine nationale de prise de rendez-vous pour les pneus d’hiver. 

« Dans les garages recommandés CAA-Québec et dans de nombreux ateliers mécaniques du Québec, recruter les bras nécessaires pour faire le boulot est un défi considérable, et cette année ne fait pas exception », note-t-on dans un communiqué de presse.

« L’autre enjeu, évidemment, c’est la date devancée au 1er décembre qui ne laisse que très peu de marge de manœuvre aux automobilistes qui attendent généralement à la dernière minute que l’hiver se montre le bout du nez pour passer à l’action. C’est pourquoi il importe de penser aux pneus d’hiver plus tôt dans la saison. » 

Le sud de la province aura droit à de la pluie cette semaine, mais certaines régions plus au nord pourraient recevoir des flocons, avertit MétéoMédia.

« La première neige, c’est trop tard. Vous risquez de vous faire dire qu’il n’y a plus de place avant le 1er décembre et de devoir rouler en pneus d’été au mois de décembre, ce qui est illégal et dangereux », fait remarquer Pierre-Serge Labbé, vice-président des services automobiles de CAA-Québec.

« Un véhicule bien chaussé, ce n’est pas juste une question de loi ou de date. C’est surtout une question de gros bon sens et de sécurité routière », poursuit M. Labbé. 

On peut passer aux pneus d’hiver dès que le temps chaud n’est plus sur le radar, ajoute-t-on. Ce n’est donc ni la neige, ni la pluie, ni les feuilles, ni la date qui déterminent le moment de passer à l’action, mais bien la température, puisque les pneus d’été ou dits « quatre saisons » perdent de l’adhérence dès que le mercure descend sous les 7 °C. 

La « date réaliste » CAA-Québec, établie en collaboration avec MétéoMédia, précise le jour où, en moyenne, la température diurne maximale est en dessous de 7 °C pour chaque région du Québec. Elle correspond donc à la « date limite » qu’on devrait respecter pour installer ses pneus d’hiver. La « date réaliste » du CAA-Québec pour Sherbrooke est fixée au 5 novembre.