Pour permettre la construction du nouveau pont des Grandes-Fourches, le Bingo Abénaquis devra déménager avant la fin de l’été 2019. —

Le Bingo doit déménager à l’été

SHERBROOKE — Le Bingo Abénaquis doit officiellement déménager en raison du projet de reconstruction du pont des Grandes-Fourches. La Ville de Sherbrooke enverra un avis d’expropriation pour l’immeuble situé au 45-55, rue des Abénaquis.

Le dossier, bien qu’approuvé par les élus au conseil municipal lundi, était considéré comme confidentiel, si bien que peu de détails supplémentaires ont été donnés.

À lire aussi: Travaux majeurs : une aide pour les commerçants lésés?

20 M$ de plus en immobilisation à Sherbrooke

« Il y a des gros travaux qui s’en viennent à cet endroit-là, soit le pont des Grandes-Fourches. On aura besoin de stationnement également dans ce secteur. Nous sommes en négociations pour le moment. On peut commencer les travaux. Il n’y a pas d’empressement à ce qu’ils partent pour le moment », dit le maire Steve Lussier.

M. Lussier ajoute que l’actuel pont des Grandes-Fourches demeurera ouvert pendant les travaux pour faciliter la circulation au centre-ville.

Des discussions se poursuivent en parallèle avec le Regroupement des bingos de la région de Sherbrooke pour en arriver à une entente, ce qui signifie qu’une entente de gré à gré est toujours possible. L’acquisition de l’immeuble devrait être complétée au plus tard l’été prochain pour ne pas retarder les travaux de construction du nouveau pont.

Déjà en août, la présidente du Regroupement des bingos de la région de Sherbrooke, Martine Staelher, savait qu’un avis d’expropriation viendrait. Elle affirmait alors chercher un nouvel emplacement là où les salons de jeux sont permis, soit sur le territoire de l’ancienne ville de Sherbrooke, avant la fusion. L’idéal, affirmait-elle, était toutefois de rester au centre-ville.

Le Bingo Abénaquis et son terrain sont évalués à 1,4 M$. Leur valeur passera à 1,57 M$ au rôle d’évaluation 2019-2021. Huit organismes à but non lucratif bénéficient des revenus du bingo.

Le pont des Grandes-Fourches, un pont signature, nécessitera quant à lui un investissement estimé à 36,6 M$, dont 26 M$ proviennent d’une subvention du ministère des Transports. Les travaux qui commenceront en 2019 doivent s’échelonner sur environ un an et demi.

Quant au théâtre de la place Nikitotek, il devra vraisemblablement déménager lui aussi. S’il semblait un temps établi qu’il déménagerait à côté du Centre des arts de la scène Jean-Besré, Steve Lussier affirme que toutes les options sont étudiées. « Les discussions se font au comité de revitalisation du centre-ville. Nous vous reviendrons plus tard avec une décision. On regarde d’autres endroits. Nous n’avons pas encore arrêté notre choix. Normalement, il restera au même endroit cet été, mais sera déplacé pour l’été 2020. Nous n’excluons aucun endroit en ce moment. »