L’aréna W.B-Scott sera démoli, probablement en 2021.

L’aréna W.B-Scott sera démoli

L’aréna W.B-Scott, sur le campus de l’Université Bishop’s, sera démoli. La démolition devrait avoir lieu autour de 2021, une fois que les travaux de rénovation et de réaménagement du Student Union Building (SUB) seront complétés. Ce chantier lancé cet été est évalué à quelque 11,7 M$ et doit se poursuivre jusqu’à l’hiver 2020.

Cet édifice abrite principalement les services aux étudiants. Ceux-ci devront être relocalisés en attendant la fin des travaux; les unités mobiles qui avaient servi pendant la rénovation de la bibliothèque seront une fois de plus mises à profit. Les travaux de rénovation permettront de tout réaménager l’intérieur. 

La place laissée vacante par la disparition de l’aréna devrait être transformée en stationnement. La démolition ne sera faite qu’une fois les travaux de réaménagement du SUB terminé.  

« L’aréna ne servait plus à grand-chose. On ne voulait pas le rénover », indique Olivier Bouffard, directeur des communications de l’Université Bishop’s. L’aréna sert essentiellement à de l’entreposage, les activités ayant été déplacées dans le complexe sportif au cours des dernières années. 

Parallèlement, Bishop’s espère toujours convertir le bâtiment Divinity House en Espace de rencontre et centre de ressources pour les étudiants autochtones. L’édifice en mauvais état a dû être fermé en 2014. 

Le remettre à jour pourrait coûter autour de 6 à 8 M$. Bishop’s a effectué une demande de 6 M$ à un fonds d’infrastructure auprès du gouvernement du Québec afin de concrétiser le projet. La Fondation de l’institution entendait également investir 1 M$. 

Bishop’s avait obtenu une lettre d’appui de l’ancienne ministre libérale de l’Enseignement supérieur, Hélène David, pour la transformation de Divinity House en centre pour les étudiants autochtones. 

L’institution anglophone a récemment choisi la firme d’architectes Architem et la firme de génie-conseil CIMA + à la suite d’un appel d’offres public. 

Le principal a indiqué par courriel à la communauté universitaire que l’institution a choisi d’aller de l’avant avec ses plans afin d’éviter des délais dans l’éventualité où la demande serait acceptée.  

« On attend toujours des réponses et on ne présume pas de la réponse, mais au cas où elle serait favorable, on veut pouvoir se lancer rapidement », commente Olivier Bouffard. Il souligne que l’institution a eu des discussions avec les élus locaux du nouveau gouvernement et Bishop’s se montre optmiste dans ce dossier. 

« L’équipe se réunira au cours de l’été afin de tenir des consultations avec la communauté ainsi que d’autres préparatifs », a indiqué Michael Goldbloom par courriel.

Bishop’s doit remettre à neuf plusieurs de ses bâtiments au cours des prochaines années. L’édifice McGreer, où se trouve notamment le bureau du prinicipal, doit faire l’objet d’importants travaux. 

Le chantier du SUB devra toutefois être terminé. Bishop’s aimerait également se doter d’une nouvelle résidence en 2020-2021. « C’est dans le plan de développement du campus, si on n’a pas d’autre période d’austérité, si on a les capacités financières », note M. Bouffard.