La députée de Compton–Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude-Bibeau, a annoncé, mardi, une aide de son gouvernement de 500 000 $ au Laboratoire M2. Une bonne nouvelle pour Serge Auray, président et fondateur de l’entreprise, et Catherine Bérubé, de chez Cycle Capital Management, investisseur principal de l’entreprise sherbrookoise.

Laboratoire M2 reçoit une aide de 500 000$

Laboratoire M2 reçoit 500 000 $ du gouvernement du Canada. Cette contribution remboursable, octroyée par Développement économique Canada, permettra à l’entreprise sherbrookoise d’entreprendre les démarches d’homologation et de commercialisation de son nouveau médicament écologique à usage vétérinaire.

« Ce nouveau médicament est destiné aux vaches laitières et il s’attaque à la dermatite digitée, la deuxième plus importante maladie en termes de pertes économiques dans le domaine. Il s’agit d’une lésion très souffrante sous la patte de la vache. L’animal est porté à se coucher sur le côté et sa production laitière est alors diminuée », explique le président fondateur de Laboratoire M2, Serge Auray, ajoutant que ce prêt permettra à l’entreprise de procéder à des études cliniques avant le dépôt du nouveau médicament à la Food & Drug Administration (FDA) pour fin d’approbation.

L’objectif est de commercialiser, dans environ deux ans, ce nouveau produit sur les marchés canadien et américain, où les pertes des agriculteurs liées à la dermatite digitée s’élèvent à 100 M$ par an.

« Nos premiers tests cliniques effectués sur près de cent vaches démontrent que notre produit guérit cette maladie en 48 heures. Les compétiteurs proposent présentement des antibiotiques. Nous connaissons la mauvaise presse des antibiotiques et notre défi est de les remplacer par un désinfectant complètement inoffensif », se réjouit M. Auray, précisant que la molécule active du nouveau produit vient du thym.

L’entreprise compte onze employés et la réalisation du projet, nécessitant un investissement total de 1,6 M$, créera quatre nouveaux emplois.

Le financement a été annoncé, mardi, par la députée de Compton-Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. « C’est une belle annonce pour cette entreprise qui se démarque par sa fabrication de produits non polluants, non toxiques et biodégradables. Ce sont vraiment de belles innovations. Cette entreprise est dans la région depuis plus de 15 ans, on parle de 10 M$ d’investissement déjà. Avec l’aide du gouvernement, on pourra les aider à faire des tests cliniques et à ouvrir de nouveaux marchés internationaux », a souligné Marie-Claude Bibeau, qui a fait l’annonce au nom du ministre responsable du portefeuille de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains.

Depuis 2003, Laboratoire M2 s’est bâti une réputation en matière de fabrication de produits verts innovants dans les domaines de la désinfection et de la biosécurité destinés notamment aux secteurs de la santé humaine et animale, de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire.