Les corps de police du Québec vont sévir contre la vitesse au volant.
Les corps de police du Québec vont sévir contre la vitesse au volant.

La vitesse et la conduite imprudente dans la mire des policiers

Les corps de police du Québec s’unissent pour contrer la vitesse au volant. Au cours de la prochaine semaine, les policiers de la Sûreté du Québec et du Service de police de Sherbrooke seront particulièrement vigilants sur les routes pour contrer la vitesse.

Au cours des cinq premiers mois de 2020, quatre personnes ont perdu la vie sur les routes de l’Estrie.

Dans l’ensemble du Québec, ce sont 56 automobilistes qui sont décédés de façon tragique en 2020, alors que 57 personnes étaient mortes sur les routes en 2019 durant la même période du 1er janvier au 1er juin.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) se joint aux corps de police dans le cadre de cette opération nationale (ONC-Vitesse) concertée afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux risques liés à la vitesse.

Depuis vendredi jusqu’au 11 juin prochain, les policiers interviendront de façon intensive auprès des conducteurs qui contreviennent au Code de la sécurité routière. 

« La conduite imprudente et la vitesse seront particulièrement ciblées. Au cours des dernières semaines, une augmentation des excès de vitesse a été constatée sur l’ensemble du réseau routier. L’achalandage réduit, en raison de la pandémie, a contribué à l’adoption de comportements à risque pour certains conducteurs, notamment les excès de vitesse. Dans le cadre du déconfinement progressif, une augmentation importante de l’achalandage sur le réseau routier est à prévoir », explique la SQ dans un communiqué.

Les corps de police rappellent que la vitesse est l’une des principales causes de collisions sur la route au Québec. 

Le communiqué de la SQ relève certaines études qui mentionnent qu’une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15 pour cent le nombre de collisions.