La Ville de Sherbrooke s’est préparée en vue des précipitations de neige attendues sur la région jusqu’en fin de journée mardi. On demande la collaboration du public afin de faciliter le déneigement.

La Ville se mobilise en vue de la tempête

La Ville de Sherbrooke a mobilisé ses troupes en vue des précipitations de neige attendues sur la région jusqu’à mardi en fin de journée.

Pour sa part, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) s’est mise « en mode veille » lundi après-midi. En raison des prévisions météo en vigueur dans la région de Sherbrooke, les écoles et les centres de la CSRS indiqueront au plus tard à 6 h 30 mardi matin s’il y aura ou non suspension des cours ou du transport scolaire. La Commission scolaire des Hauts-Cantons et la Eastern Townships ont précisé qu’elles feront de même.

À LIRE AUSSI: L’hiver frappera à nouveau en Estrie lundi

La Ville a demandé la collaboration des Sherbrookois afin qu’ils ne stationnent pas leur voiture dans les rues au cours de la nuit de lundi à mardi pour laisser le champ libre à la machinerie du déneigement. 

« Le stationnement dans les rues n’est pas encore interdit de nuit, mais nous demandons aux gens de ne pas laisser leurs véhicules là », a expliqué la directrice du Service de l’entretien et voirie à la Ville de Sherbrooke, Guylaine Boutin. 

La Ville a également reporté à vendredi la collecte de matières compostables qui devait avoir lieu mardi pour avoir plus d’opérateurs pour le déneigement.

Rappelons qu’Environnement Canada prévoyait lundi une accumulation totale de 15 à 20 centimètres de neige sur la région jusqu’à mardi en fin de journée. 

Guylaine Boutin

Les précipitations ont commencé doucement en milieu d’après-midi lundi. Malgré la neige parfois forte, le retour à la maison s’est bien déroulé sur le réseau routier. Les corps policiers ne signalaient pas d’événement majeur relié aux conditions météorologiques.

Au Service de police de Sherbrooke, on est intervenu pour quelques accidents, dont un a causé des blessures mineures. 

L’heure de pointe s’annonce plus difficile mardi matin, avertissait Environnement Canada lundi. Le total des précipitations pourrait même atteindre plus de 25 centimètres en terrains montagneux. L’accumulation rapide de neige rendra les déplacements difficiles. La visibilité peut être soudainement réduite par moments dans la neige forte.

« Si les gens n’ont pas besoin de sortir ou s’ils n’ont pas leurs pneus d’hiver, il serait bon de rester à la maison, a fait valoir Guylaine Boutin. On attend des vents aussi. »

« Ce n’est pas inhabituel de faire de l’épandage à ce temps-ci de l’année, ce qui est inhabituel c’est de recevoir autant de neige au début de novembre. » 

Les finances du déneigement à la Ville de Sherbrooke seront déficitaires, convient la gestionnaire. Il reste 700 000 $ dans les coffres alors que les prochaines semaines, d’ici la fin de décembre, commandent habituellement 3 millions $ de dépenses.

On a préparé la machinerie, malgré les inondations survenues récemment et qui ont nécessité un déménagement des équipements du garage municipal en zone inondable. « Nous sommes prêts, dit-elle. Ce qui peut arriver, ce sont des bris d’équipements après six mois d’inactivité. »

« Nous sommes en rappel de travailleurs. Certains sont encore sur les chantiers des travaux routiers ou chez des entrepreneurs privés. »