La Ville de Sherbrooke récupère 248 412 $ en éliminant une partie de l’aide financière qu’elle devait versée pour des événements qui ont été annulés en 2020.
La Ville de Sherbrooke récupère 248 412 $ en éliminant une partie de l’aide financière qu’elle devait versée pour des événements qui ont été annulés en 2020.

La Ville coupe 20 % de l’aide financière aux événements annulés

Les organismes responsables d’événements sherbrookois qui avaient obtenu de l’aide financière de la Ville pourront garder les sommes qui leur ont déjà été versées, soit 80 % de l’aide totale pour 2020. Sherbrooke ne donnera toutefois pas le montant manquant, si bien qu’elle «récupère» 228 412 $.

« Ce qui est important de retenir, c’est que le 80 % de l’argent qu’on octroie aux grands événements à Sherbrooke qui rassemblent plus de 250 personnes et qui seront cancellés d’ici le 31 août demeure dans leurs coffres et on leur demande de faire bien attention à cet argent. Les 20 % que nous devions leur donner plus tard, nous les remettons dans les coffres de la Ville, ce qui représente 228 412 $ », résume le conseiller Paul Gingues.

Dans les documents municipaux, on constate que le Service des sports, de la culture et de la vie communautaire « recommande aux instances municipales de verser aux organismes admis 100 % de l’aide financière qui leur avait été promise en début d’année ».

Il a aussi été recommandé que les centres culturels d’arrondissement conservent 100 % de leur aide financière.

Ce sont les organismes admis responsables d’événements qui recevront en tout 80 % des sommes qui leur étaient promises pour 2020. Si l’événement a lieu en 2020, qu’il soit reporté ou non à l’intérieur de l’année, la Ville doit verser l’aide financière à 100 %, en vertu de sa convention. 

Par ailleurs, si les organismes reçoivent moins de subventions provenant d’autres sources que la Ville en raison de la situation entourant la COVID-19, « la Ville ne les compensera pas pour ces pertes. Il revient à l’organisme de prendre les décisions en conséquence », lit-on aussi dans les documents municipaux. 

Concrètement, ce sont 56 318 $ qui ne seront pas versés à la Fête du lac des Nations, alors que la somme retenue pour le Festival des traditions du monde est de 37 904 $. Ce sont 27 804 $ que le Pif ne touchera pas alors que la Ville économisera 41 000 $ en rémunération étudiante pour des embauches qui ne seront pas nécessaires. 

Le conseiller Marc Denault a souligné que l’argent versé aux organismes permettra de réaliser des actions concrètes dans certains cas. « Il devait y avoir la 21e édition de la Fête de la pêche. L’événement n’aura pas lieu, mais l’organisation ensemencera quand même des truites dans les rivières Magog et Saint-François. Les pêcheurs ayant un permis pourront quand même les capturer. »