Les automobilistes ont été confrontés à des conditions difficiles dans la ville de Sherbrooke dimanche.

La tempête laisse plus de 30 cm de neige [PHOTOS et VIDÉO]

Les Estriens ont eu droit à toute une tempête dimanche. Les accumulations de neige ont rendu difficiles les conditions routières partout en région. La Ville de Sherbrooke a respecté le scénario d’opérations de déneigement qu’elle avait établi, mais s’est butée à un grand nombre d’obstacles dans les rues.

« Selon les prévisions qu’on avait vendredi, la neige devait commencer un petit peu plus tôt dans la nuit de samedi à dimanche. Dans la réalité, elle a commencé aux alentours de 5 h-6 h [dimanche matin] alors on a décalé un peu le scénario qu’on s’était fait à ce moment-là. Mais en terme de nombre d’effectifs, tous ceux qu’on avait prévu étaient en place depuis le début de la tempête. Ça allait très bien le matin parce qu’il n’y avait personne en terme de circulation et les rues étaient dégagées », a expliqué Guylaine Boutin, directrice du Service de l’entretien et de la voirie à la Ville.

À lire aussi: Une tempête hors du commun paralyse Québec [PHOTOS]

Vents, neige et froid affectent le Québec: l’est est touché lundi matin

En fin de journée, les opérations étaient de plus en plus ralenties par le grand nombre de voitures stationnées dans les rues.

« Évidemment, les gens veulent nettoyer leur entrée de cour, mais dès qu’ils peuvent rentrer les voitures dans leur stationnement, ça peut nous aider pour l’avancement. S’il y a des gens dans la rue, au moins si tout le monde se gare du même côté de la rue ça nous permet de passer et non de virer de bord », a ajouté Mme Boutin, précisant que la proximité des autos empêche non seulement de ramasser toute la neige, mais le passage des camions.

Il y a aussi les bacs roulants de déchets déposés dans la rue qui compliquent l’efficacité des opérations durant la nuit. Mme Boutin espérait dimanche que le plus de citoyens possible ne déposent leur bac que lundi matin puisque la cueillette ne commence pas avant 8 h

Dimanche soir, la quantité de neige reçue en Estrie dépassait 30 cm, ce qui qualifie la situation d’extrême, selon la politique de viabilité hivernale de la Ville de Sherbrooke. Près de 45 cm de neige pourrait être tombé lundi matin. Avec le refroidissement éolien, une température de -27 a pu être ressentie à Sherbrooke, avec des rafales pouvant aller jusqu’à 40 km/h. 

« On a commencé, comme on le fait à l’habitude, les artères, ensuite les collectrices et puis les rues locales. On a été en mesure de passer dans les rues locales au moins une fois dans la journée. En incluant nos sous-traitants, on était aux alentours de 150 personne, pas juste des opérateurs, mais aussi des gens qui font du déneigement d’escaliers, de stationnements, de trottoirs... toute la main-d’œuvre disponible était à pied d’œuvre [dimanche] », a mentionné Mme Boutin en fin de journée dimanche. 

C’est le réseau piétonnier qui risque d’être difficilement praticable lundi matin, le vent et la grande quantité de neige rendant leur entretien ardu. La Ville de Sherbrooke assure toutefois que les trottoirs redeviendront praticables graduellement au cours de la journée.

État du circuit routier

Les accumulations de neige et de poudrerie tout au long de la journée, mélangées aux fortes rafales, ont rendu la visibilité difficile à plusieurs endroits du réseau routier. La Sûreté du Québec a répertorié plusieurs sorties de routes et collisions mineures sur l’ensemble des routes de la région, mais rien de grave n’a été signalé.

Les patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke ont été présents sur les routes de la ville toute la journée. Ils étaient à l’affut des situations dangereuses qui pouvaient survenir. 

Environnement Canada, la Sûreté du Québec et la Ville de Sherbrooke avaient conseillé aux automobilistes de prendre le volant seulement en cas de nécessité ou d’urgence.

Transports Québec indiquait sur son site Web que la chaussée était enneigée sur la presque totalité des routes estriennes. Ce qui signifie que les routes étaient couvertes de neige durcie ou glacée. Un avis de présence de lames de neige avait été émis pour la route 108 de Sherbrooke vers Cookshire-Eaton et pour la route 112 vers Dudswell. 

La tempête a embêté bien des Sherbrookois, dimanche.

+

Les écoles de la CSRS fermées

Toutes les écoles de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke sont fermées lundi et les employés ne doivent pas se présenter au travail. Devant la « situation météorologique exceptionnelle », la CSRS a annoncé cette décision hâtive dès 16 h dimanche. Les services de garde des écoles de la CSRS sont également fermés.

Les écoles privées Le Salésien, Mont-Notre-Dame, Mont-Saint-Anne, l’école secondaire de Bromptonville et le Séminaire de Sherbrooke, autant le secondaire que le collégial, n’ont pas mis de temps à emboîter le pas et ont annoncé en fin de journée dimanche sur leur page Facebook qu’elles seraient fermées lundi. 

Pour les autres écoles et commissions scolaires de la région, les équipes de direction demeuraient en veille et annonceront comme à l’habitude leur décision avant 6 h 30 lundi matin.

Généreusement partagée sur les réseaux sociaux, la décision de la CSRS a soulevé de nombreux commentaires, autant positifs que négatifs. Mais puisque la Ville de Sherbrooke avait partagé l’information selon laquelle la dernière opération de tassement de la neige se terminerait vers 7 h lundi matin et sachant que les camions de déneigement allaient être encore sur les routes à l’heure des déplacements pour se rendre à l’école, la directrice du Service de l’entretien et de la voirie Guylaine Boutin soutient qu’il s’agit d’une bonne décision.

« Habituellement, on se parle aux alentours de 5 h 30 le matin, où on leur donne l’état des trottoirs et où on est rendu dans les opérations de déneigement. Au niveau des trottoirs, il y a eu énormément de neige accumulée alors il pourrait y avoir un enjeu », a-t-elle commenté dimanche.

Mme Boutin soutient aussi que le mieux pour les opérateurs de chasse-neige est d’avoir le moins d’automobilistes dans les rues de la ville. Cela facilite et accélère le tassement de la neige.

Les autobus gratuits

D’ailleurs, dans le but de réduire le nombre d’automobilistes sur le réseau routier et d’ainsi faciliter les opérations de déneigement, la Société de transport de Sherbrooke offre l’accès gratuit à ses autobus pour toute la journée de lundi. Les usagers peuvent consulter le site Web de la STS ou l’application mobile Vermeille pour connaître l’évolution de l’accès aux trajets.