Environ 15 % des autobus de la STS sont munis d’une cloison de protection à l’avant, mais tous les véhicules devraient en avoir une d’ici deux ou trois semaines. Les usagers n’auront donc plus d’excuse pour ne pas payer leur titre de transport.
Environ 15 % des autobus de la STS sont munis d’une cloison de protection à l’avant, mais tous les véhicules devraient en avoir une d’ici deux ou trois semaines. Les usagers n’auront donc plus d’excuse pour ne pas payer leur titre de transport.

La STS rappelle que le transport n’est pas gratuit

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
SHERBROOKE — Les mesures de distanciation physique liées à la COVID ont obligé la Société de transport de Sherbrooke (STS) à établir un mode de perception des titres de transport basé sur l’honneur. Si certains en ont profité pour se déplacer gratuitement pendant quelques semaines, les contrôles se resserrent. Pour mettre fin aux abus, la STS lance la campagne « Pas de paiement, pas de déplacement ».