La SQDC a signé un bail avec le propriétaire du bâtiment commercial situé au 1681 de la rue King Ouest pour ouvrir une première succursale à Sherbrooke.

La SQDC signe un bail à Sherbrooke

On connaît maintenant l’adresse de la future succursale de la Société du cannabis du Québec (SQDC) à Sherbrooke.

La SQDC annonce avoir signé un bail avec le propriétaire du bâtiment commercial situé au 1681 de la rue King Ouest, non loin de l’intersection avec le boulevard Jacques-Cartier.

Le commerce de cannabis devrait ouvrir ses portes à la fin novembre et pourra donner du travail à de 15 à 20 personnes.

La société d’État annonce du même coup la signature de baux pour ouvrir des succursales à Chicoutimi et à Châteauguay.

La signature de ces ententes représente une étape de plus dans la réalisation du mandat de la SQDC qui est d’attirer les consommateurs du marché noir vers le marché légal en leur garantissant un accès sécuritaire aux produits du cannabis sur l’ensemble du territoire québécois, affirme-t-on. Elles porteront à 20 le nombre de succursales de la SQDC exploitées au Québec.

Rappelons que la SQDC a annoncé l’ouverture prochaine de trois autres succursales qui s’ajouteront aux 14 déjà en opération. Celles-ci seront situées à Sainte-Agathe-des-Monts dans les Laurentides, à Granby en Montérégie et à Montréal. Selon son plan de déploiement, la SQDC prévoit avoir un réseau de 43 succursales d’ici au 31 mars 2020, explique Fabrice Giguère, porte-parole de la SQDC.

Des critères

On a dû respecter certains critères avant de choisir le local de la rue King Ouest, dit-il. « Nous devions entre autres respecter le zonage de la Ville de Sherbrooke et nous ne devions pas être situés près d’une école », note-t-il.

« Le local devait aussi répondre aux critères d’une succursale, notamment en nombre de pieds carrés. »

Il est trop tôt pour dire quand débuteront les travaux, ajoute-t-il.

Le local avait été utilisé par l’équipe électorale du maire sortant de Sherbrooke, Bernard Sévigny, à l’automne 2017.

On espère à la SQDC que les problèmes en approvisionnement en cannabis seront chose du passé quand la succursale sherbrookoise ouvrira ses portes. 

« L’approvisionnement de nos points de vente va mieux », assure M. Giguère.

« Nous avons un projet-pilote sur la rue Sainte-Catherine à Montréal pour une ouverture sept jours sur sept. »