Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) du poste autoroutier de l’Estrie, en collaboration avec les agents de Contrôle routier Québec, ont effectué une opération visant le non-port de la ceinture de sécurité, sur l’utilisation de l’appareil téléphonique au volant et le non-respect de la vitesse affichée. L’opération s’est déroulée de 7 h à 16 h sur l’ensemble du territoire autoroutier de l’Estrie, soit les autoroutes 55, 10, 410 et 610. Du côté de la SQ, 60 constats d’infractions ont été distribués. De ce nombre, 20 ont été signifiés pour avoir tenu en main un appareil téléphonique (amende de 300 $ et 5 points d’inaptitude). De plus, trois constats ont été émis pour ne pas avoir porté la ceinture de sécurité correctement (amende de 200 $ et 3 points d’inaptitude) et 31 constats pour avoir dépassé la vitesse permise. Un conducteur de véhicule lourd ne disposait pas d’un limitateur de vitesse. Cinq autres constats ont été donnés pour diverses infractions au Code de la sécurité routière, ajoute-t-on. Quant aux interventions de Contrôle routier Québec, une dizaine de constats d’infraction ont été donnés auprès de conducteurs de véhicules lourds. La SQ rappelle que cette opération a été réalisée dans le cadre de la philosophie ÉPIC de la Sûreté du Québec qui comporte quatre axes d’intervention en matière de sécurité routière, soit l’éducation, la prévention, l’intervention et la communication. Les policiers formeront d’autres partenariats similaires en matière sécurité routière afin de poursuivre l’amélioration du bilan routier, ajoute-t-on.

La SQ sévit sur les autoroutes

Des dizaines d’automobilistes se sont fait prendre en infraction au Code de la Sécurité routière, mercredi sur les autoroutes de la région estrienne.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) du poste autoroutier de l’Estrie, en collaboration avec les agents de Contrôle routier Québec, ont effectué une opération visant le non-port de la ceinture de sécurité, sur l’utilisation de l’appareil téléphonique au volant et le non-respect de la vitesse affichée.

L’opération s’est déroulée de 7 h à 16 h sur l’ensemble du territoire autoroutier de l’Estrie, soit les autoroutes 55, 10, 410 et 610. 

Du côté de la SQ, 60 constats d’infractions ont été distribués. De ce nombre, 20 ont été signifiés pour avoir tenu en main un appareil téléphonique (amende de 300 $ et 5 points d’inaptitude).

De plus, trois constats ont été émis pour ne pas avoir porté la ceinture de sécurité correctement (amende de 200 $ et 3 points d’inaptitude) et 31 constats pour avoir dépassé la vitesse permise.

Un conducteur de véhicule lourd ne disposait pas d’un limitateur de vitesse. 

Cinq autres constats ont été donnés pour diverses infractions au Code de la sécurité routière, ajoute-t-on. 

Quant aux interventions de Contrôle routier Québec, une dizaine de constats d’infraction ont été donnés auprès de conducteurs de véhicules lourds.

La SQ rappelle que cette opération a été réalisée dans le cadre de la philosophie ÉPIC de la Sûreté du Québec qui comporte quatre axes d’intervention en matière de sécurité routière, soit l’éducation, la prévention, l’intervention et la communication. Les policiers formeront d’autres partenariats similaires en matière sécurité routière afin de poursuivre l’amélioration du bilan routier, ajoute-t-on.