Le libéral Luc Fortin

La soirée électorale en Estrie

Au terme d'un marathon électoral de 39 jours, les électeurs de l'Estrie ont fait leur choix, ce lundi dans le cadre de la 42e élection générale.

Voici notre couverture en direct du déroulement de cette soirée électorale.
- - -

23 h 12:
À son arrivée au rassemblement de la CAQ à Québec, le premier ministre élu, François Legault, a avoué être «fébrile».
Avant de prononcer son discours, le chef caquiste, visiblement sous le choc de sa victoire, a serré de nombreuses mains en plus de faire l'accolade à plusieurs militants présents.
La CAQ avait fait élire 72 députés et le parti était en avance dans deux autres circonscriptions.

23 h 00
Devant une salle refroidie par la soirée électorale difficile, le chef péquiste, Jean-François Lisée, défait dans la circonscription montréalaise de Rosemont, annonce qu'il quitte ses fonctions.
« Le verdict de Rosemont met aussi un terme à l'emploi le plus formidable que j'ai eu, celui de chef du Parti québécois», a-t-il lancé, dans son discours.
Visiblement déçu, M. Lisée a concédé que la performance du parti, qui a fait élire sept députés et qui était en avance dans deux circonscriptions, n'était pas le résultat espéré.
Le chef péquiste a également décoché une petite flèche à Québec solidaire, estimant que le résultat de l'élection aurait pu être différent si la convergence avec la formation de gauche avait été de l'avant.

22 h 40
Triomphante sur la scène de l'Olympia, à Montréal, la coporte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, savoure avec les militants les gains réalisés lundi soir.
«Vous avez donné au peuple québécois le goût de se remettre en marche, a-t-elle lancé, sous les applaudissements. Aujourd'hui, mes amis, vous récoltez ce que vous avez semé.»
En faisant allusion aux percées effectuées Québec et à Sherbrooke, Mme Massé a lancé que QS avait démontré qu'il n'était pas le parti du Plateau Mont-Royal.

22 h 35
Alors que Québec solidaire a fait élire neuf députés en plus d'être en avance dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, la coporte-parole de la formation de gauche, Manon Massé, arrive au rassemblement du parti à Montréal sous les applaudissements de la foule.
Après avoir remporté Sainte-Marie-Saint-Jacques de justesse en 2014, Mme Massé a cette fois-ci été élue avec une majorité de 5000 voix.
QS a remporté son pari lundi soir, effectuant une percée à l'extérieur de Montréal grâce à des gains dans la région de Québec ainsi qu'à Sherbrooke, en Estrie.

22h00
Le premier ministre ontarien, Doug Ford, dit avoir discuté avec le chef caquiste François Legault, afin de le féliciter pour sa victoire.
Par l'entremise de Twitter, M. Ford a dit avoir hâte de «travailler avec le Québec pour améliorer la vie de tous les Canadiens et de continuer à solidifier les relations historiques entre les deux provinces».

21h55

Christine Labrie (QS) déclarée élue avec 34 %

21h50

Christine Labrie creuse son avance: 34 % des bulletins comptés contre 24 % pour Luc Fortin.

21h45 

La caqusite Geneviève Hébert élue: 33 % des votes 

Derniers résultats dans Sherbrooke : la solidaire Christine Labrie mène par 709 voix sur Luc Fortin (PLQ) 62 bureaux sur 170 sont dépouillés

21h20

Toujours très chaud dans Sherbrooke

Luc Fortin (PLQ) 29 %

Christine Labrie (QS) 28 %

Bruno Vachon (CAQ) 25 %

Dans Orford

Gilles Bélanger (CAQ) est élu

Peu de gens au Alessa Trattoria, restaurant où sont réunis les supporteurs du libéral Guy Madore.

21 h 10
Le chef du PLQ, Philippe Couillard, a concédé la victoire à son adversaire caquiste François Legault. Sur Twitter, le leader libéral a indiqué avoir discuté avec celui qui le remplacera comme premier ministre.
«Je lui lègue un Québec en santé financière et prêt à faire face à tous les défis, a écrit M. Couillard, dans son message. Je contribuerai à une transition harmonieuse pour le bien de la population québécoise.»
- - -

21h05 

Luc Fortin (PLQ) reprend la tête: 31,19%

Labrie (QS): 28,93%

Vachon (CAQ): 22,92%

Rousseau (PQ): 14,91%


Tous les chefs de partis, à l'exception du leader péquiste Jean-François Lisée, ont été réélus.
François Legault, de la CAQ, a remporté la circonscription de L'Assomption, alors que le chef libéral, Philippe Couillard, a été élu dans Roberval.
Chez Québec solidaire, les coporte-parole Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé ont été couronnés dans les circonscriptions montréalaises de Gouin et Sainte-Marie-Saint-Jacques.
Toutefois, le leader péquiste Jean-François Lisée est en danger dans Rosemont, derrière le candidat de QS Vincent Marissal.

Rassemblement QS au centre-ville de Sherbrooke

21h00

Dans Richmond, André Bachand (CAQ) largement en avance: 43 %

Près d'une trentaine de personne de l'équipe d'Annie Godbout, candidate du PLQ dans le comté de Richmond, se sont rassemblées au restaurant Bonheur d'Italie à Windsor pour assister au dévoilement des résultats. Entourée des membres de sa famille la candidate libérale attendra les résultats finaux avant de se prononcer.

20h55

Gilles Bélanger reprend la tête dans Orford: 37 %

20h50

Christine Labrie (QS) passe première dans Sherbrooke, avec 31 % des voix. à égalité avec Luc Fortin. Chez les libéraux, on attend M. Fortin.

Le rassemblement des partisans de Luc Fortin à Sherbrooke

20h45

Toujours très chaud dans Saint-François

Geneviève Hébert 33 %

Charles Poulin 32 %


Dans Orford

Guy Madore et Gilles Bélanger au coude à coude: 35 % 


20h40

Premiers résultats dans Mégantic

Le caquiste François Jacques en avance avec 43 % 

Robert G. Roy (PLQ) 20 % 

Andrée Larrivée - QS 18 %

La péquiste Gloriane Blais 17 % 

20h30

L'écart diminue entre le PLQ et la CAQ dans Saint-François:

Charles Poulin 35 %

Geneviève Hébert: 31%

20h20

Gilles Bélanger (CAQ) en avance dans Orford avec 46 %

L'avance du libéral  Luc Fortin se précise. Il obtient 41,54 % des votes, Bruno Vachon (CAQ) 23,46 %, Christine Labrie (QS) 20,96 %, Guillaume Rousseau (PQ) 13,08 % 

Les réseaux de télévision annonce un gouvernement caquiste, sans préciser s'il sera majoritaire ou minoritaire.

Gilles Bélanger célèbre avec des partisans à Magog

20h15

Encore aucun résultat dans Orford et Mégantic

20h10

Dans Sherbrooke: Luc Fortin en avance avec 41 %

20h05

Premiers résultats dans Richmond

André Bachand (CAQ) avec 46 % du vote

Dans Saint-François

Charles Poulin (PLQ) avec 42 % du vote

Le lieux de rassemblement des troupes du candidat Bruno Vachon de la CAQ.

19h45

Les circonscriptions à surveiller en Estrie

- Brome-Missisquoi: Le député libéral Pierre Paradis a été élu sans interruption depuis 1981 dans cette circonscription. Pour assurer sa succession, le PLQ a choisi Ingrid Marini. La CAQ présente l’une de ses candidates vedettes, l’ex-athlète Isabelle Charest.

- Richmond: Ce château fort libéral a longtemps été détenu par l’ancien doyen de l’Assemblée nationale Yvon Vallières, avant que sa fille, Karine, ne reprenne le flambeau. La CAQ présente dans ce comté un nom bien connu dans la région, l’ancien député fédéral André Bachand, qui tentera de l’emporter contre la libérale Annie Godbout et la péquiste Véronique Vigneault.

- Sherbrooke: Le ministre sortant Luc Fortin sollicite un deuxième mandat aux électeurs de l’ancienne circonscription de Jean Charest. Les dernières projections montrent cependant une montée en popularité de la candidate solidaire, Christine Labrie, qui pourrait chauffer le député libéral.

Il n'y a pas que les partis politiques qui sont sur le terrain jusqu'à la fin; l'équipe de La Tribune aussi!

On veut même passer vous voir pendant que vous surveillez les résultats : où serez-vous ce soir pendant le dépouillement? 

Écrivez-nous-le en commentaire!

N'oubliez pas de visiter notre site www.latribune.ca, et suivez-nous avec le hashtag #VoteEstrie sur Facebook, Twitter (https://twitter.com/lt_latribune?lang=fr) et Instagram (https://www.instagram.com/latribune/)

Des partisans de Québec solidaire au Boquébière

19h45

Voici où les candidats passeront la soirée à Sherbrooke en attendant les résultats du vote.

Luc Fortin (PLQ) au restaurant Le Wilfrid

Christine Labrie (QS) au Boquébière

Guillaume Rousseau (P) à la Buvette du Centro

Bruno Vachon (CAQ) à La Cage aux sports

Geneviève Hébert (CAQ) à La Cage aux sports

Charles Poulin (PLQ) à son local électoral sur rue King Est

Kévin Côté (QS) au Boquébière

19 h 30
Plus que 30 minutes avant la fermeture des bureaux de scrutin.
Les militants se font toujours attendre dans les quartiers généraux des différents partis afin de suivre le dévoilement des résultats au cours des prochaines heures.
Selon le Directeur général des élections du Québec, le taux de participation était estimé à 40,7 pour cent vers 16 heures. Plus de 71 pour cent des électeurs avaient ultimement exercé leur droit de vote le 7 avril 2014.
- - -
19 h 00
Les électeurs ont encore une heure pour exercer leur droit de vote avant la fermeture des bureaux de scrutin.
Pour le moment, peu de militants ont débarqué dans les différents lieux de rassemblement des quatre principaux partis.
Le Parti libéral du Québec tient son rendez-vous à Saint-Félicien, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, où réside le chef Philippe Couillard. La Coalition avenir Québec a opté pour le Centre des congrès de Québec.
En ce qui a trait au Parti québécois et Québec solidaire, les deux formations ont respectivement opté pour l'Usine C et l'Olympia, qui ont pignon sur rue à Montréal.
Dans tous les cas, les chefs suivent le déroulement de la soirée ailleurs, principalement dans des chambres d'hôtel, pour ensuite se rendre au lieu de rassemblement de leur parti.
Au moment de la dissolution de l'Assemblée nationale, les libéraux contrôlaient 68 sièges, le PQ 28, la CAQ 21 et QS trois. On comptait aussi cinq députés indépendants.

Voici le texte publié par La Tribune au lendemain des élections générales de 2014

Vague rouge sur l'Estrie

Jonathan Custeau

SHERBROOKE –

Les deux piliers péquistes en Estrie ont été emportés par la vague libérale qui a déferlé sur le Québec hier. Dans Saint-François, le député sortant et ministre de la Santé Réjean Hébert a été défait, étant doublé au fil d'arrivée par Guy Hardy.

Le libéral Luc Fortin a quant à lui pris la mesure du vétéran Serge Cardin, malgré une lutte serrée.

À l'image du reste du Québec, les libéraux ont obtenu la victoire avec une forte majorité dans plusieurs circonscriptions estriennes.

« Pour moi, je ne me suis jamais présenté contre Réjean Hébert. J'ai offert mes services à la population et elle les a acceptés », a lancé le nouveau député Guy Hardy, vainqueur par 2245 votes.

Réjean Hébert a accueilli le résultat comme un coup de masse sur la tête. « Je ne comprends pas le mécontentement à l'égard du Parti québécois. Je ne comprends pas. Nous avons livré la marchandise, mais les Québécois en ont décidé autrement. J'y ai cru jusqu'au bout», a-t-il livré quand la victoire de son adversaire a été confirmée.

Interrogé sur son avenir, M. Hébert a affirmé qu'il ne prendrait pas de décision sous le coup de l'émotion.

En région, c'est dans Lotbinière-Frontenac que les électeurs se sont déplacés avec la plus forte proportion, là où le taux de participation a atteint 73,8 %. Dans Sherbrooke, où Luc Fortin l'a emporté, le taux de participation a atteint 70,3 % alors qu'il était de 71,2 % lors de la dernière élection.

M. Fortin, un père de famille de 31 ans domicilié à Mascouche, a occupé la tête pendant presque toute la soirée, mais il a fallu attendre 22 h pour qu'il soit déclaré élu. Il déloge ainsi celui qui avait battu le chef libéral Jean Charest lors du dernier scrutin. « Ce soir, je remercie les Sherbrookois d'avoir fait de moi un Sherbrookois à part entière », a mentionné M. Fortin.

Cardin se retire

Serge Cardin, député du Bloc québécois jusqu'à sa défaite en 2011 contre le néo-démocrate Pierre-Luc Dusseault, est passé à la politique provinciale en 2012. À l'instar de plusieurs de ses collègues, il n'aura siégé que 18 mois. « À moins d'un revirement que je ne vois pas, je mettrai fin à ma carrière politique. Maintenant c'est vrai que j'irai m'occuper de mon jardin », a-t-il réagi à l'issue de la soirée.

Dans Richmond, où il avait fallu attendre après minuit en 2012 pour connaître un vainqueur, le suspense a été de courte durée. La libérale Karine Vallières, qui avait battu le péquiste Étienne-Alexis Boucher par 269 voix il y a deux ans, a été déclarée élue seulement une quinzaine de minutes après le début du dépouillement. Elle termine avec une majorité sans appel de 5657 voix. « Je veux travailler avec tout le monde. Si une bonne idée est soumise pour chez nous, peu importe la couleur politique de celui qui la propose, je vais la porter à l'Assemblée nationale », a dit Mme Vallières.

Les circonscriptions d'Orford, de Mégantic et de Lotbinière-Frontenac demeurent dans le giron libéral, Pierre Reid, Ghislain Bolduc et Laurent Lessard ayant tous été réélus avec une priorité importante. M. Lessard l'emporte d'ailleurs avec 7661 voix de majorité sur le candidat de la CAQ Luc de la Sablonnière.

Au Centre-du-Québec, c'est la Coalition Avenir Québec qui a réussi à s'imposer. Le candidat André Lamontagne a évincé le ministre de l'Environnement Yves-François Blanchet pendant que Sébastien Schneeberger conservait son siège aisément dans Drummond-Bois-Francs. Sylvie Roy, dans Arthabaska, a elle aussi été élue.