La directrice de l’école Marie-Reine, Linda Pagé : « Le comité de citoyens souhaitait que les premières actions aient la couleur de la volonté des citoyens. »
La directrice de l’école Marie-Reine, Linda Pagé : « Le comité de citoyens souhaitait que les premières actions aient la couleur de la volonté des citoyens. »

La revitalisation du quartier de l’école Marie-Reine enclenchée

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Une vaste démarche pour revitaliser le quartier de l’école Marie-Reine bat son plein. Une consultation se tiendra, ce week-end, afin de mettre en place un plan d’action qui vise une meilleure cohésion dans le quartier et à le dynamiser.

La Tribune avait fait état du projet il y a presque un an. Celui-ci est né de plusieurs constats : l’école primaire de la rue de Caen a un indice de défavorisation élevé et se trouve dans un « désert communautaire », sans épicerie à proximité et « sans milieu communautaire ouvert ».

L’école primaire accueille environ 230 enfants issus de 24 pays. Les intervenants ont remarqué une « situation conflictuelle entre la population immigrante et la communauté d’accueil » et des défis associés à l’intégration des communautés culturelles.

À la suite de ces constats, un comité de pilotage a lancé une démarche de développement social et un comité de citoyens a été formé. Celui-ci veut maintenant entendre les suggestions des citoyens afin de monter un plan d’action. « Le comité réfléchit à plusieurs actions qu’il souhaite mettre en place. L’ensemble de ce plan sera final après la consultation », note Linda Pagé, membre du comité de pilotage et directrice de l’école Marie-Reine. Elle souligne que ce plan pourrait être déposé en mars.

Une vaste démarche pour revitaliser le quartier de l’école Marie-Reine bat son plein.

Plusieurs idées ont été soulevées jusqu’ici, dont une fête de quartier, une fête des neiges, la création d’un jardin communautaire... « Le comité de citoyens souhaitait que les premières actions aient la couleur de la volonté des citoyens. » Les participants à la consultation s’intéresseront tant au milieu de vie, à l’éducation qu’à la sécurité.

Ce même comité est allé à la rencontre d’un comité de citoyens du secteur de Duberger-Sud à Québec, qui a mené une démarche semblable et qui a eu des résultats positifs. Plusieurs intervenants sont engagés dans cette démarche, dont la Ville de Sherbrooke et le CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

La consultation aura lieu samedi et dimanche à l’école Marie-Reine, entre 9 h 30 et midi. L’activité, qui est gratuite, se déroulera sous forme de brunch-causerie. Les réservations sont nécessaires; il est notamment possible de s’inscrire par courriel à action.mariereine2018@gmail.com.