La région évite la purge annoncée par Lowe’s

La région estrienne évite la purge annoncée mercredi matin par Lowe’s Canada qui fermera 34 magasins au Canada, dont 12 au Québec, de même qu’une restructuration de ses effectifs de soutien corporatif au pays.

Aucun commerce de la région estrienne ne figure dans la liste des magasins touchés. On compte une dizaines de points de vente dans la région sous les bannières Rona et Réno Dépôt.

À LIRE AUSSI: Fermeture du Rona rue Denison à Granby: «brutale et crève-coeur»

Fermeture du Reno-Dépôt et de quatre magasins RONA dans la région, 124 emplois touchés

Tony Cioffi, président par intérim de Lowe’s Canada, affirme que les 34 magasins sont sous-performants et que leur fermeture aidera à dégager la marge de manoeuvre dont le quincaillier dit avoir besoin pour réinvestir dans sa croissance future.

Onze des 12 magasins du Québec qui fermeront leurs portes à un moment qui n’a pas été précisé sont de la bannière RONA, l’autre étant le Réno-Dépôt du boulevard des Forges, à Trois-Rivières. Le magasin RONA de la rue Philippe-Francoeur de Trois-Rivières est lui aussi sacrifié, à l’instar de magasins RONA à Granby, Sorel-Tracy, Bécancour, Nicolet, Saint-Tite, Saint-Félix-de-Valois, Carignan, Saint-Lambert, Saint-Sauveur-des-Monts et Saint-Jérôme.

Les fermetures frappent aussi neuf magasins en Ontario, six en Alberta, trois en Nouvelle-Écosse, trois en Colombie-Britannique et un en Saskatchewan.

La compagnie n’a pas précisé le nombre d’employés touchés, mais elle affirme que compte tenu des besoins en personnel existants au sein du réseau Lowe’s Canada, les employés admissibles se verront offrir un transfert dans un magasin environnant.

Lowe’s Canada entend faire des investissements dans sa chaîne d’approvisionnement, dans ses plateformes Web ainsi que dans ses magasins corporatifs existants et dans son réseau de marchands affiliés.