La prison pour un vol de fromage qui a mal tourné

Le vol d’un fromage qui a mal tourné au IGA de la rue Galt Ouest par un individu de 21 ans qui était en fugue d’une maison de thérapie à Sherbrooke, le conduit derrière les barreaux pour les 15 prochains mois.

Gabriel Moisan-Létourneau a plaidé coupable, lundi, à plusieurs accusations, dont ce vol qualifié, des vols à l’étalage, des fraudes et d’avoir quitté à deux reprises des maisons de thérapie alors qu’il y avait été assigné par le tribunal.

À lire aussi: Un amateur d'arts martiaux maîtrise un voleur violent

La série d’événements criminels que l’individu de 21 ans a reconnu devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec s’est terminée en novembre 2018 au supermarché du centre-ville de Sherbrooke.

Moisan-Létourneau a été surpris à dissimuler du fromage sur lui au IGA.

Interpellé par l’agent de sécurité, il s’est débattu pour tenter de se sauver. C’est un client, avec une maîtrise des arts martiaux, qui est intervenu pour l’arrêter.

Gabriel Moisan-Létourneau a reconnu ce vol qualifié alors qu’il se trouvait en fugue d’une maison de thérapie.

Après sa mise en accusation dans cette affaire, il a été confié une nouvelle fois à une maison de thérapie pour tenter de régler son problème de consommation de stupéfiants.

Il a de nouveau brisé cette condition en janvier 2019.

Il est détenu depuis ce moment, soit l’équivalent de 111 jours de détention provisoire.

C’est une peine de 19 mois qui lui a été imposée à la suite de la suggestion commune de son avocat Me Christian Raymond et de la procureure aux poursuites criminelles Me Véronique Gauthier-Gingras.

« Considérant la gravité des gestes dont plusieurs délits et un vol qualifié, je tiens compte de tous vos délits et de vos antécédents judiciaires », signale la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec.

Les gestes criminels reconnus par Gabriel Moisan-Létourneau ont commencé le 5 novembre 2017. Il a alors commis cinq vols à l’étalage pour de l’alcool et de la nourriture à Saint-Jérôme.

Il a été capté sur les caméras de surveillance à commettre un méfait de 1700 $ à la suite de ce vol.

Il a aussi reconnu une fraude commise du 13 au 17 avril 2018. Il a alors volé et encaissé une série de chèques pour 760 $ auprès du père d’un ami.

Gabriel Moisan-Létourneau a aussi été relié à une introduction par effraction dans une résidence dans le but de voler avec deux complices le 1er mai 2018.