La poupée Shaam pourra être distribuée

Micheline Youssef, cette Sherbrookoise d'origine syrienne qui souhaite distribuer une poupée aux enfants réfugiés, a dépassé son objectif de 10 000 $ dans le cadre de sa campagne de sociofinancement.
Micheline Youssef
La date limite pour contribuer était lundi. Si l'objectif n'avait pas été atteint, les sommes auraient été remises aux contributeurs. Au total, 10 203 $ ont été amassés pour ce projet qui s'est retrouvé sur la plateforme de La Ruche Estrie.
Mme Youssef, une rescapée de la Syrie arrivée à Sherbrooke en 2016, a créé la poupée Shaam, qu'elle souhaite distribuer aux enfants réfugiés, en collaboration avec le Service d'aide aux Néo-Canadiens (SANC).
Elle souhaite aussi qu'elle serve d'outil pédagogique dans les écoles. La poupée, pour laquelle Mme Youssef a inventé toute une histoire qui lui est rattachée, doit aussi être distribuée à des enfants en Syrie par l'intermédiaire d'un organisme là-bas. La poupée sera accompagnée d'un livre qui racontera une histoire similaire à la leur, dans laquelle ils pourront retrouver du réconfort.
La distribution doit se faire pendant la période des Fêtes. « Je suis vraiment très contente », a-t-elle souligné en remerciant tous ceux et celles qui ont contribué. Micheline Youssef a été profondément marquée par ce qu'elle a vu en sol syrien : l'image des enfants victimes de la guerre ne peut s'effacer. Sa poupée Shaam, qui permettra aux enfants de trouver un peu de réconfort, est aussi, à ses yeux, un geste de solidarité envers eux.