Le pavillon Deslauriers a été mis à niveau au centre de réadaptation et d’hébergement Val-du-lac. Le pavillon accueille maintenant les adolescentes de l’unité Le Transit.
Le pavillon Deslauriers a été mis à niveau au centre de réadaptation et d’hébergement Val-du-lac. Le pavillon accueille maintenant les adolescentes de l’unité Le Transit.

La phase 1 des travaux est terminée à Val-du-lac

La première des quatre phases des travaux à Val-du-lac est terminée. Le centre de réadaptation et d’hébergement de la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) doit subir une cure de jeunesse. Objectif : que les jeunes puissent vivre dans des conditions plus apaisantes et plus accueillantes. Les quatre phases du projet de 5 millions $ devraient être terminées au début de 2021.

Certains jeunes vivront seulement quelques semaines ou quelques mois à Val-du-lac, le centre de réadaptation et d’hébergement pour jeunes du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. D’autres y arriveront aussi tôt qu’à six ans et ne quitteront plus l’endroit avant d’atteindre l’âge adulte, d’où l’importance accrue de rendre les pavillons accueillants et agréables tout en étant sécuritaires.

Lire aussi: Une enfance au centre jeunesse

Rappelons aussi que le centre de réadaptation a été construit dans les années 1960. Il y a eu différentes phases de rénovations au fil des années, mais les étapes les plus importantes étaient freinées depuis 2014 parce qu’il n’y avait pas d’endroit sécuritaire où relocaliser les jeunes pendant les différentes phases de travaux. Le centre jeunesse est divisé en plusieurs pavillons qui hébergent les jeunes en fonction de leur âge et de leur sexe.

Dans la première phrase, on a donc rénové le pavillon Deslauriers, le premier qui vient d’être mis à niveau. Le pavillon accueille maintenant les adolescentes de l’unité Le Transit.

« Enfin! Les pavillons deviennent le chez-soi des jeunes qui sont hébergés à Val-du-lac. On souhaitait pouvoir personnaliser les lieux, les rendre chaleureux et sécuritaires, pour que les jeunes se sentent bien quand ils sont à Val-du-lac », indique Diane Patenaude, coordonnatrice en réadaptation et hébergement à la direction du programme jeunesse au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Un milieu de vie stable et apaisant, c’est d’ailleurs ce qu’a trouvé Josiane (voir autre texte en page 5) pendant les cinq années où elle a vécu à Val-du-lac.

Prochaine étape

Le premier pavillon étant maintenant terminé d’être rénové, le CIUSSS passe donc à la prochaine étape. La semaine prochaine, des adolescents déménageront pour libérer leur pavillon qui sera rénové durant tout l’hiver.

Au début du printemps, quand ce pavillon sera finalement rénové, ce sont les deux unités de « petits » (les enfants de 6 à 12 ans) qui y déménageront pendant qu’on rénovera leur pavillon durant la période estivale.

« L’objectif est de déménager les petits une seule fois et de le faire pendant l’été, quand c’est peut-être une période moins anxiogène, pour leur assurer la plus grande stabilité possible. Des stratégies d’accompagnement adaptées sont mises en place pour aider les enfants à vivre ces changements », indique Mme Patenaude.

À terme, au début de 2021, trois pavillons sur neuf auront été rénovés.

En 2017, un plan avait été déposé au conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie-CHUS pour la construction d’un nouveau bâtiment à Val-du-lac ainsi que la rénovation de tous les pavillons, un plan de 15 millions $ dont le financement n’était pas encore attaché.

« Il n’est plus question d’un nouveau bâtiment. Pour le moment, on avance avec ces quatre premières phases, et nous verrons pour la suite. C’est certain que nous aimerions pouvoir faire des travaux dans tous les pavillons », indique Mme Patenaude.

Le centre d’hébergement pour les jeunes compte 99 lits à son permis, mais qu’il se retrouve régulièrement en situation de débordement. Ça fait plus d’un an que Val-du-lac est en constant débordement d’au moins six jeunes.