Il n’y aura pas de grève dans le secteur du transport scolaire du 7 au 14 mai.

La grève du transport scolaire est évitée

Il n’y aura pas de grève dans le secteur du transport scolaire du 7 au 14 mai. La soixantaine de membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du transport scolaire des Autobus des Cantons-CSN se sont prononcés à 95 % en faveur de l’entente de principe intervenue avec leur employeur le 30 avril dernier.

La pression était forte sur Autobus des Cantons alors que quatre autres syndicats du transport scolaire de la région estrienne avaient obtenu des ententes.

« Cette cinquième entente d’une hauteur sans précédent dans le transport scolaire nous démontre clairement que lorsque des travailleurs se mobilisent et revendiquent leur juste part, ils peuvent l’obtenir », souligne Denis Beaudin, président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie-CSN (CCSNE-CSN).

Les conducteurs d’autobus toucheront une augmentation des heures minimales payées à 20 heures par semaine. Leur salaire passera de 19,64 $ actuellement à 25,64 $ en 2022 si l’indice des prix à la consommation se maintient à 2 %, ce qui équivaut à 30,54 % d’augmentation sur cinq ans. Il y a aussi un règlement de griefs d’une valeur de 33 000 $, montant qui sera versé aux membres du syndicat.

« Nous sommes vraiment heureux des résultats obtenus dans le cadre de ces négociations. Ceux-ci nous démontrent, hors de tout doute, que les employeurs disposent des ressources financières pour rémunérer adéquatement leurs salariés. Dans le contexte de rareté de main-d’œuvre actuel dans ce secteur, cette bonification significative des conditions salariales favorisera le recrutement et la rétention des conducteurs », explique Stéphanie Gratton, vice-présidente de la Fédération des employées et employés de services publics -CSN (FEESP-CSN) et responsable politique du secteur transport scolaire. Rappelons que le syndicat d’Autobus des Cantons était le dernier d’un groupe de chauffeurs d’autobus scolaires syndiqués en Estrie ayant fait front commun pour faire avancer les négociations en vue du renouvellement de leur convention collective à n’avoir pas encore conclu une entente.

Le 10 avril, les membres des syndicats des Autobus de l’Estrie, de La Sapinière et des Cantons avaient entrepris une grève de six jours qui avait privé de transport scolaire des milliers d’élèves de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.