Même si tous les candidats à la mairie s’entendent pour admettre que Valoris, dont la mission est de trier le bac noir des Sherbrookois, n’a pas produit les résultats attendus, le maire sortant Bernard Sévigny maintient que l’orientation de la régie intermunicipale est la bonne et qu’il faut travailler à relancer les lignes de tri qui ont été arrêtées.
Même si tous les candidats à la mairie s’entendent pour admettre que Valoris, dont la mission est de trier le bac noir des Sherbrookois, n’a pas produit les résultats attendus, le maire sortant Bernard Sévigny maintient que l’orientation de la régie intermunicipale est la bonne et qu’il faut travailler à relancer les lignes de tri qui ont été arrêtées.

La gestion de Valoris remise en question

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Valoris n’a pas produit les résultats attendus. Les candidats à la mairie de Sherbrooke s’entendent sur le principe. Mais pendant le débat tenu à La Tribune mercredi, plusieurs aspirants ont blâmé le maire sortant, Bernard Sévigny, pour sa gestion du dossier.