La Fondation des maladies du coeur ferme son bureau de Sherbrooke

Le bureau de Sherbrooke de la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC fermera ses portes officiellement jeudi.
Les activités seront placées sous la responsabilité de celui de la Montérégie en totalité. Elles l'étaient partiellement depuis 2014.
L'organisation explique cette décision par sa volonté d'allouer la majeure partie des dons à la mise en oeuvre de sa mission. La fondation dit évaluer «constamment ses dépenses ainsi que les moyens d'accroître ses revenus pour accorder davantage de fonds aux programmes de recherche, d'éducation et de défense des intérêts».
L'organisme a pris la décision de réorganiser ses bureaux régionaux, précise-t-on.
À Sherbrooke, il y aura deux pertes d'emploi à temps plein et trois à temps partiel. On conservera toutefois trois employés à temps partiel, note Hélène Gagné, directrice régionale pour l'Estrie et la Montérégie.
«Dans un monde idéal, nous aurions préféré conserver le bureau de Sherbrooke. Comme nous gérons de l'argent public, il est important à la fondation de remettre le plus d'argent possible à la Fondation», dit-elle à La Tribune.
«Cette décision ne fut pas prise à la légère. Mon grand regret est de perdre deux employées de grande qualité et qui ont tenu le fort jusqu'à la dernière minute. Nous déploierons tous les efforts nécessaires pour conserver le lien d'amitié qui nous unit à la région. Nous continuerons les points de rencontre pour la campagne porte-à-porte et ainsi rencontrer les bénévoles, et les écoles primaires de l'Estrie. La fondation continuera de récompenser le travail des chercheurs du CHUS par des bourses d'excellence.»
Longueuil
À partir du 22 décembre, les personnes qui appelleront aux numéros 819 562 7942 ou sans frais 888 473-4636 seront redirigées automatiquement vers le bureau de Longueuil.
La fusion des deux bureaux constitue une décision financièrement viable, car elle permettra d'augmenter les fonds alloués à la recherche qui sauve des vies et, ultimement, de créer plus de survivants, affirme-t-on dans un communiqué de presse.