Le pont Jacques-Cartier a été fermé à la circulation automobile jusqu’au 31 mai prochain.

La fermeture du pont Jacques-Cartier cause des bouchons

Les automobilistes sherbrookois devront prendre l’habitude de modifier leurs trajets quotidiens en fonction de la fermeture du pont Jacques-Cartier à la circulation automobile jusqu’au 31 mai prochain.

On a pu remarquer des ralentissements dans les rues environnantes, notamment dans le secteur King Ouest et Belvédère, lundi matin. Les autorités demandent aux habitués du pont de modifier leurs routines du matin et du soir afin d’alléger le trafic.

À lire aussi: Le pont Jacques-Cartier ferme lundi pour un mois

Rappelons que le pont Jacques-Cartier a été complètement fermé à la circulation automobile lundi matin en raison de travaux effectués par le ministère des Transports du Québec (MTQ). On a ainsi lancé la saison des grands chantiers routiers sur le territoire sherbrookois.

Les automobilistes et les camionneurs doivent effectuer un détour par les rues Galt Ouest, Belvédère Sud et King Ouest, ou encore par la rue Galt Ouest, le boulevard de l’Université, l’autoroute 410 et la rue King Ouest. La circulation piétonne et celle des cyclistes à pied sont permises en tout temps durant le chantier. 

« Nous demandons aux gens de partir plus tôt ou plus tard », mentionne Dominique Gosselin, porte-parole du MTQ en Estrie. 

« Souvent, les gens vont adapter leur trajectoire au fil des jours. Les artères qui sont proposées pour les détours sont souvent achalandées. Des ralentissements sont à prévoir. »

Mme Gosselin précise que cette fermeture est nécessaire pour réparer une poutre du pont, ce qui ne peut se faire en maintenant la circulation. Il y circule habituellement 22 000 véhicules par jour, ajoute Mme Gosselin.

Cette semaine, la Ville de Sherbrooke amorcera deux autres chantiers majeurs sur son territoire. Près d’une dizaine de chantiers sont déjà en cours, souligne Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke.

Parmi les chantiers qui seront lancés cette semaine, on note la reconstruction de la rue Charles-Lennox, entre les rues Robert-Peel et Mount. Il y a aussi la réhabilitation de conduites d’eau potable sur la rue Deschaillons, entre les rues Laviolette et Longpré.

De plus, on met en place des mesures pour faire respecter la limite de vitesse réduite près des zones de travaux. Le Service de police de Sherbrooke (SPS) assure une présence répressive accrue aux abords de ce chantier cette semaine au chantier de la construction d’un nouveau trottoir sur le chemin de Sainte-Catherine, près de l’Université de Sherbrooke. La vitesse est aussi réduite à 30 km/h dans le secteur de la reconstruction de la rue Beckett, entre les rues Duvernay et Pascal, où on poursuit les travaux amorcés en 2018.

Selon Martin Carrier, agent relationniste au Service de police de Sherbrooke, on a distribué pas moins de 11 constats d’infraction aux abords du chantier du chemin de Sainte-Catherine. « Il n’y a pas de cachette. Nous sommes présents », lance-t-il.

« Nous faisons respecter la limite de vitesse pour la sécurité de tout le monde, pour ceux qui travaillent sur ces chantiers. » 

Rappelons que plus de 46,6 M$ seront investis dans plus de 121 chantiers majeurs planifiés cette année.