Le Quartier Well Sud commencera à prendre forme en novembre.

La démolition sur Well Sud commencera en novembre [VIDÉO]

Le Quartier Well Sud commencera à prendre forme en novembre. Les élus ont voté à 14 contre 1 sur une version modifiée du concept Espace Centro et pour la signature d’une entente avec le promoteur. La déconstruction de l’Hôtel Wellington, de l’ancien Studio Sex et du stationnement de la rue du Dépôt commencera donc en novembre.

Seule Évelyne Beaudin a inscrit son opposition. Les investissements municipaux pour l’ensemble du projet sont évalués à 40 M$, dont 24,8 M$ dans l’entente avec le promoteur. Celui-ci injectera 55 M$, mais récupérera 5 M$ en revenus. Le gouvernement provincial investit 10,7 M$ au moyen d’une subvention.

Concrètement, le concept d’Espace Centro, proposé par le Groupe Custeau et les Services EXP, comptera deux bâtiments de dix et six étages. Le stationnement étagé, qui a fait controverse dans les derniers jours, comptera 720 cases et sera surmonté d’une place publique de 42 000 pieds. Il comportera des bornes de recharge pour véhicules électriques et des espaces pour les vélos. 

Parmi les changements apportés au concept déposé en avril, notons l’abandon de la passerelle qui reliait les deux bâtiments, l’ajout d’un potager public sur le toit du bâtiment de six étages et l’abaissement de la place publique pour assurer une meilleure accessibilité universelle. L’habillage du stationnement, comme le toit des édifices, a été blanchi pour diminuer les îlots de chaleur. Les balcons en façade ont aussi été encastrés pour éviter qu’ils surplombent la rue Wellington Sud. Des éléments ludiques, notamment des balançoires dans la place publique et une glissade dans l’escalier qui reliera cette place publique à la rue du Dépôt, ont aussi été ajoutés.

« On a retiré la passerelle qui semblait être un irritant pour bonifier la vue de la place publique. Nous avons aussi beaucoup de modifications techniques sur le stationnement », explique le promoteur Charles Custeau.

Cinq phases

Les travaux seront réalisés en cinq phases et prendront fin en 2022. La décontamination et la déconstruction des bâtiments commenceront en novembre. Le stationnement de la rue du Dépôt pourrait tomber deux semaines plus tard.

Selon la Ville, il était impossible de retarder la démolition, comme le demandaient les commerçants, en raison des coûts additionnels engendrés pour la Ville. L’utilisation d’une grande quantité d’eau étant nécessaire pour ces travaux, on préfère aussi les réaliser avant le gel. Des ententes avec des propriétaires privés devraient toutefois permettre de récupérer le même nombre de cases pour la clientèle du centre-ville. 

Suivra la préparation du site pour soutenir les infrastructures adjacentes, les excavations de masse et la construction d’assises pour les nouveaux ouvrages. 

La préparation du site prendra environ trois mois. On en profitera pour déplacer les conduites d’aqueduc à l’avant du projet. La rue Wellington Sud ne devrait être fermée que pour quelques semaines. 

En avril 2020, on devrait donc commencer à construire le stationnement, dont la façade serait plus reculée que le stationnement actuel. Il comptera trois accès, dont deux par la rue du Dépôt.

Une fois le stationnement terminé, la dalle de la place publique sera coulée. Les ascenseurs du stationnement et les toilettes publiques seront construits.

Enfin, la construction des deux immeubles viendra dans la cinquième phase. Le Quartier Général, qui sera loué par la Ville pendant 20 ans, avec possibilité de deux prolongations de dix ans, comptera six étages et comprendra des commerces au rez-de-chaussée. La valeur du bail n’est pas connue pour le moment. La Ville pourra sous-louer des espaces au besoin. La tour de 10 étages aura elle aussi des commerces à la hauteur de la rue, des bureaux sur quatre étages, ceux des Services EXP, et des logements sur cinq étages.

Charles Custeau précise détenir plusieurs lettres d’intérêt pour les commerces de cet édifice.

10 M$ de subvention

La directrice générale adjointe de la Ville de Sherbrooke, Marie-France Delage, rappelle que la Ville bénéficie d’une subvention de 10 M$ pour la décontamination du site. Elle ajoute qu’il n’est pas impossible que des travaux subséquents soient aussi admissibles à des programmes de subvention. « Le risque que la Ville prend en ce moment est de 40 M$, mais il y a fort à parier que d’autres leviers gouvernementaux seront mis à notre disposition. » Les coûts initiaux pour la Ville avaient été évalués à 44,8 M$. Sherbrooke obtient par ailleurs des prix maximums garantis du promoteur pour éviter des dépassements de coûts dans le dossier du stationnement. Le prix maximum est fixé autour de 26 M$. 

À noter que les infrastructures électriques seront enfouies dans le secteur. Le conseil devra se prononcer plus tard sur deux extras, soit la construction de rampes d’accès chauffantes (235 000 $) pour faciliter le déneigement, et la possibilité d’ajouter de l’acier d’armature galvanisé (650 000 $) pour augmenter la durée de vie du stationnement. 

Le promoteur Charles Custeau estime qu’environ 600 personnes travailleront sur le projet pour les deux prochaines années. 

Enfin, dans les investissements totaux de la Ville est incluse la mise en œuvre du plan directeur de la rue Wellington Sud, soit les aménagements publics sur les rues Wellington Sud, King Ouest et Dépôt. Une consultation publique devrait être organisée à cet effet en 2020 pour une réalisation en 2022.