La démolition est lancée sur Galt Ouest

Le visage de la rue Galt Ouest, entre les rues Alexandre et Belvédère, ne sera plus jamais le même. Mercredi, la Ville de Sherbrooke a amorcé la démolition de quatre des neuf édifices situés du côté nord. Les travaux se poursuivront jusqu’à raser la totalité des neuf immeubles locatifs, une première étape vers un élargissement de l’artère et vers la construction de nouveaux logements sociaux.

« La décontamination des bâtiments n’est pas terminée. C’est la raison pour laquelle nous commençons, d’ici la fin de la semaine, par les quatre qui sont les plus près de la rue Alexandre », explique Philippe Cadieux, conseiller en partenariats à la Ville de Sherbrooke.

Lors du passage de La Tribune, déjà deux immeubles étaient tombés. 

« Nous tentons de faire la démolition de manière circonscrite pour avoir le moins d’impact possible pour les automobilistes et les gens en transit. La semaine prochaine, nous aurons probablement des nouvelles pour la suite de la séquence. Nous procéderons ensuite à la décontamination et à la préparation du site pour le futur projet de l’Office municipal d’habitation, qui comptera 116 logements », ajoute M. Cadieux, précisant que la construction des logements sociaux devrait commencer en août.

Le sol est contaminé aux hydrocarbures et au charbon. Le travail de décontamination est toutefois jugé simple. La Ville bénéficie d’ailleurs d’une subvention pour procéder.

Des clôtures ont été érigées du côté nord de la rue Galt. Philippe Cadieux rapporte que les entraves ne devraient pas être plus importantes dans les prochaines semaines. « Il y a toujours la possibilité de surprises qui nous forceront à fermer une voie, mais ce n’est pas dans les plans pour le moment. Nous savons que c’est une voie de circulation importante. Il y a 40 000 véhicules par jour qui passent ici. »

Rappelons que ces travaux sont justifiés par la nécessité de remplacer les conduites désuètes qui se trouvaient sous la rue Galt Ouest. La Ville profitera de l’occasion, l’été prochain, pour élargir la rue, ajouter de l’espace pour la mobilité active et agrandir le parc Alfred-Élie-Dufresne.

La conseillère Chantal L’Espérance estime que le secteur changera pour le mieux. « Il y aura une voie centrale avec des luminaires et des arbres. Nous verdirons aussi le côté où se trouvent les bâtiments que nous sommes en train de démolir. Le nouveau projet de logements sociaux permettra d’avoir quelque chose de magnifique pour les gens du quartier. »