Le projet d’agrandissement de l’école primaire la Source-Vive à Ascot Corner comprend l’aménagement d’une maternelle 4 ans.

La CSRS prévoit 10 maternelles 4 ans d’ici 3 ans

Au moins 10 maternelles 4 ans pourraient voir le jour à la CSRS, selon l’organisation.

Elle avait déjà fait savoir qu’elle n’en aurait pas de nouvelle à la prochaine rentrée scolaire. L’ajout des maternelles quatre ans pourrait se faire au cours des deux, voire des trois prochaines années.

Un plan immobilier sera déposé au conseil des commissaires le 16 avril, prévoyant des investissements de plusieurs millions $. Ce plan sera ensuite présenté aux députés et au ministère de l’Éducation. Ce plan prévoit l’ajout de maternelles quatre ans. 

« On a reçu une lettre officielle du ministre de l’Éducation qui nous a demandé d’ajouter dans nos projets d’agrandissement des maternelles 4 ans (...) On a déjà des projets en banque pour lesquels le ministre nous demande de prévoir des maternelles 4 ans », précise Carl Mercier, directeur général adjoint à l’administration de la CSRS. 

Il cite l’agrandissement de l’école primaire Desjardins, la Source-Vive à Ascot Corner et l’école primaire Jean-XXIII. 

En plus de ces projets déjà ciblés, d’autres demandes de maternelles 4 ans pourront être faites dans le cadre du plan qui sera déposé le 16 avril. L’organisation compte déjà six maternelles quatre ans sur son territoire.

Agrandissement du Centre 24–Juin

Par ailleurs, le projet de réaménagement et d’agrandissement du Centre de formation professionnelle 24–Juin, évalué à 67 M$, figure parmi les projets à l’étude du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2019-2029, selon les documents dévoilés avec le dépôt du budget provincial. Le projet aurait lieu en deux phases, mais la CSRS doit d’abord mener l’étude de faisabilité.

La CSRS s’était inquiétée récemment de ne pas encore avoir touché la subvention de 2 M$ qu’on lui avait annoncé l’été passé pour la réalisation de l’étude de faisabilité; les craintes sont maintenant dissipées.

La CSRS a récemment commencé à travailler avec la Société québécoise des infrastructures (SQI), précise le président de la CSRS, Gilles Normand.

Ce dernier a salué les investissements du gouvernement dans les infrastructures, qui doivent se chiffrer à 4 milliards de dollars au cours des prochaines années. La CSRS espère la concrétisation de plusieurs projets d’agrandissement et de construction, dont une nouvelle école secondaire de 1000 places. 

Des baisses de taxes scolaires

Par ailleurs, l’ensemble des contribuables verront leur compte de taxes diminuer à compter de juillet. Le gouvernement uniformisera le taux de la taxe scolaire dans l’ensemble de la province sur une période de trois ans. Cette uniformisation s’appliquera dès le 1er juillet 2019. À terme, en 2021, le taux de taxe scolaire s’établira à 10 cents du 100 $ d’évaluation. Le processus d’uniformisation avait commencé sous les libéraux; un taux unique avait été créé par région. En Estrie, le taux de taxation avait été ramené et uniformisé à 18 cents l’été dernier. Une compensation est prévue par Québec pour les commissions scolaires. « L’important, c’est d’être financé par le gouvernement pour ces montants qu’on n’aura plus... On nous a garanti que oui », commente Gilles Normand.