La Cérémonie de l’Armistice a attiré quelques centaines de personnes dimanche à Lennoxville.

La Cérémonie de l’Armistice attire quelques centaines de personnes

« Nous formons une communauté et un peuple à cause de notre souvenir collectif. Si on ne propage pas nos valeurs et notre expérience commune, on n’a pas de culture. »

C’est le message qu’Aaron Patella souhaitait faire comprendre à ses enfants lorsqu’il les a amenés assister à la Cérémonie de l’Armistice de l’arrondissement de Lennoxville, dimanche. Son fils Christophe, 11 ans, prenait part à la cérémonie avec d’autres scouts de son âge, et sa fille Alexandra, 14 ans, observait le tout.

Ses deux enfants sont de la quatrième génération après la guerre, et ont des origines à la fois canadiennes et allemandes. Un travail scolaire réalisé récemment leur a permis d’en connaître plus sur un de leurs ancêtres qui a été retenu dans un camp de prisonniers. « Ça permet de leur faire réaliser la réalité de tout cela », ajoute M. Patella. « C’est important de se souvenir que la défense de nos idéaux a un prix. »

La cérémonie a attiré quelques centaines de personnes au parc des Vétérans. Des militaires et des cadets étaient sur place, tout comme des scouts portant des croix blanches ornées d’un coquelicot.

Lors des discours rappelant les sacrifices effectués par les soldats canadiens pour la nation, on a notamment fait la commémoration du centième anniversaire de la bataille de Passchendale, lors de laquelle 4000 soldats canadiens ont perdu la vie et 12 000 autres ont été blessés ou faits prisonniers. « Peu de batailles ont été aussi brutales que Passchendale, qui s’est déroulée dans la région flamande de la Belgique, qui était une voie d’approvisionnement vitale pour l’armée allemande. C’est difficile d’imaginer le cauchemar qu’ont enduré les soldats, ainsi que leur courage », a souligné Scott Passmore, maître de cérémonie.

Le monument à la mémoire des soldats qui ont perdu la vie au combat a été fleuri dimanche. On a également souligné le travail des soldats canadiens contemporains, qui luttent notamment contre le terrorisme, qui veillent à la défense des droits de la personne et qui quittent le confort de leur foyer pour intervenir sur des catastrophes locales comme les feux de forêt en Colombie-Britannique ou les inondations au Québec.