La cause des Terrasses du golf est reportée

Il n'est plus certain qu'une décision tombera en 2017 pour trancher le différend qui oppose les résidents des Terrasses du golf au promoteur Michel Dutil. La demande de déclaration judiciaire de la Ville de Sherbrooke et de M. Dutil devait être entendue jeudi en Cour supérieure, mais a finalement été reportée.
Au Service des communications de la Ville de Sherbrooke, on explique qu'il s'agit d'une décision du juge en raison de l'encombrement du rôle. La cause devrait maintenant être entendue à la fin de l'année 2017 ou pourrait même être reportée au début de 2018. Aucune date n'a encore été avancée. À l'origine, on prévoyait qu'il faudrait deux jours pour entendre la cause.
En 2014, le promoteur Michel Dutil avait déposé un projet pour construire deux immeubles de six étages, comptant 34 logements chacun, à côté des tours de 11 étages et de 45 condos déjà existantes aux Terrasses du golf.
Les propriétaires desdits condos se sont toutefois opposés à ce projet et ont plaidé pour que soit respecté le projet intégré initial, soit celui prévoyant au total quatre tours identiques de 11 étages.
Après des consultations où les visions des parties étaient irréconciliables, la Ville s'est rangée derrière l'interprétation des citoyens, alors que M. Dutil estimait que le projet d'ensemble n'était plus pertinent, 27 ans après le début de la construction sur le site convoité.
Les débats ont commencé en septembre 2014. Un an plus tard, le promoteur et la Ville ont convenu de demander à la Cour supérieure de trancher. Le président du comité exécutif, Serge Paquin, avait fait valoir que le propriétaire des terrains avait l'intention d'intenter un recours contre la Ville de Sherbrooke pour la forcer à lui délivrer un permis de construction. Les deux parties se sont finalement entendues pour adresser une demande commune à la Cour.