Un peu moins de deux ans après ses exploits de Pyeongchang, Kim Boutin a raflé six médailles lors du dernier week-end d’activités à l’aréna Maurice-Richard.

Kim Boutin rêve d’une coupe du monde à Sherbrooke

Maintenant que l’aréna Eugène-Lalonde a subi une cure de rajeunissement et profite aujourd’hui des équipements de haut niveau, la patineuse de vitesse Kim Boutin peut se permettre de rêver à une coupe du monde à Sherbrooke.

La triple médaillée olympique aux Jeux de Pyeongchang 2018 avoue qu’elle vivrait un rêve en patinant sur la glace de son enfance lors d’une étape de la coupe du monde. Et ce jour pourrait arriver plus tôt que tard.

À LIRE AUSSI: Kim Boutin six fois championne

Lors d’une récente conférence de presse, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, a d’ailleurs informé que l’endroit se qualifiait maintenant pour accueillir des compétitions encore plus importantes.

« Je serais tellement heureuse, confie celle qui a raflé six médailles d’or le week-end dernier lors du Championnat national de patinage de vitesse courte piste. Sherbrooke devient désormais une belle option pour moi, ou les autres patineurs de l’équipe nationale, pour changer d’air et poursuivre l’entraînement ailleurs que dans la région de Montréal. »

Rappelons que les travaux de rénovation sont terminés à l’aréna Eugène-Lalonde et que les matelas de protection ont été installés partout autour de l’anneau. Les patineurs pourront ainsi s’entraîner en toute sécurité.

La salle mécanique a également été entièrement rénovée, tout comme les vestiaires et les douches. Le système d’eau chaude domestique a été remplacé, de même que le système de réfrigération de la patinoire. Des mesures de récupération de chaleur ont aussi été mises en place, la fosse à neige a été modifiée et la toiture du garage a finalement été refaite. L’investissement atteint les 1,8 million de dollars.

« Je crois que Sherbrooke est prêt pour une étape de la coupe du monde. On est une ville de patinage de vitesse et en plus, une belle relève pousse au Club de patinage de vitesse de Sherbrooke. Ces travaux pourront également faire en sorte de retenir les jeunes athlètes plus longtemps au CPVS au lieu de les voir quitter vers les grands centres », rappelle Kim Boutin.

Devenir imprévisible

Kim Boutin effectuait un retour sur la piste la fin de semaine dernière, près d’un an et demi après les sélections olympiques. Elle en a profité pour décrocher le titre de championne nationale en remportant les épreuves de samedi et dimanche au 1500 m au 500 m ainsi qu’au 1000 m chez les dames.

« Je ne m’attendais pas à gagner les six épreuves. Je savais que j’affrontais des patineuses très rapides comme Alyson Charles, qui peut rivaliser en vitesse aux épreuves du 1000m et 500m. Le top 6 canadien est très impressionnant. L’équipe canadienne a beaucoup changé lors des derniers mois. Puisque j’ai reçu une exemption l’an dernier, j’ai pris un temps de repos après les Jeux olympiques. Pendant ce temps, les autres en ont profité pour progresser et ont connu de bons résultats lors des différentes compétitions. »

L’objectif de Kim Boutin aux Nationaux? Travailler ses points faibles.

« Je devais penser à mes tactiques à préparer pour les compétitions internationales. L’avantage d’avoir un pays fort en patinage de vitesse, c’est que le calibre est très relevé et s’approche du niveau international. Donc j’ai pu changer un peu ma façon de patiner afin de pouvoir surprendre mes prochaines adversaires lors de la coupe du monde avec de nouvelles stratégies de course. Je voulais faire des choses que je suis moins portée à faire, comme des dépassements intérieurs. Je veux devenir imprévisible », précise Kim Boutin, qui a connu un été fort occupé au gym.

« Mon entraîneur m’a poussée à me dépasser et à sortir de ma zone de confort. Je me sentais fatiguée, mais j’ai retrouvé mon énergie quelques jours avant les Nationaux. Je suis contente de voir que j’étais prête physiquement », indique celle qui se prépare à revenir sur les pistes au mois de novembre, d’abord à Salt Lake City, ensuite à Montréal, pour les deux premières étapes de la coupe du monde.