Camille Marquis et l’Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AÉCS) ont organisé une marche pour la Journée des droits des femmes.

Journée internationale des droits des femmes : « Tout le monde doit participer à la lutte »

Pancartes à la main, quelques dizaines de personnes ont marché dans les rues de Sherbrooke, vendredi après-midi, pour fêter la Journée des droits des femmes. Pour la directrice de la campagne Ni viande, ni objet, Valérie Massicotte, qui a accompagné le Comité Femmes de l’AÉCS dans l’activité, les gens de tous les sexes doivent participer à la lutte féministe.

« Il faut se serrer les coudes entre femmes, mais aussi inciter les hommes à participer à ces marches, à être féministes, ajoute-t-elle. Le féminisme, ce n’est pas de prendre pouvoir sur les hommes, c’est de marcher conjointement l’un avec l’autre », analyse-t-elle. 

Celle-ci considère que ce jour a un sens très important pour les personnes ayant vécu une agression. « Les femmes sont davantage victimes des violences sexuelles. C’est important de le souligner et de se lever pour elles », assure Mme Massicotte.

La campagne Ni viande, ni objet est une initiative étudiante née au Cégep de Sherbrooke il y a environ quatre ans. « Maintenant, on est dans plus de cinquante établissements à travers le Québec, dit Mme Massicotte, réjouie. On a des affiches de prévention et de sensibilisation qui sont très colorées pour dire qu’on peut en parler. On fait aussi des formations et des ateliers en classe sur tout ce qui est témoin actif : comment recevoir un dévoilement, etc. »

Pour la co-coordonnatrice du Comité Femmes de l’AÉCS qui organise la marche, Camille Marquis, l’union fait la force. « Il y a beaucoup de dénonciations à faire. Avec tous les commentaires de Trump et tous les événements du Moi aussi, ça prouve qu’il faut se rassembler et se dénoncer. Il faut être un grand groupe pour le faire », décrit-elle. 

« Notre rôle est de faire connaître les ressources de Sherbrooke, affirme pour sa part sa collègue, Delphine Lamoureux. Ça fait juste montrer qu’on est encore d’actualité et que notre cause est toujours bonne », résume-t-elle.  

+

La Diversité au féminin

L’événement La Diversité au féminin pourra compter sur plusieurs conférencières de haut niveau, les 29 et 30 mars. La députée Christine Labrie, entre autres, est invitée à titre d’ambassadrice pour l’événement. 

La propriétaire de REID notaires, Corrine Reid, la fondatrice du projet ITs OK! Valerie Whissel et la coordonnatrice de projets et responsable du comité femme à la FCEE, Mariame Cissé sont les autres ambassadrices de cet événement.

Plusieurs thèmes seront abordés par de nombreux panélistes lors des deux jours. 

Les femmes et l’entrepreneuriat, le féminisme, les femmes et l’environnement et la violence envers les femmes ne sont que quelques sujets abordés. 

L’entrée pour cet événement se déroulant à l’hôtel Le Président de Sherbrooke est gratuite.