L’ex-conseiller municipal Jean-François Rouleau habite désormais dans le district du Carrefour, un district représenté par la conseillère Évelyne Beaudin.
L’ex-conseiller municipal Jean-François Rouleau habite désormais dans le district du Carrefour, un district représenté par la conseillère Évelyne Beaudin.

Jean-François Rouleau de retour en politique?

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
L’ex-conseiller municipal Jean-François Rouleau pourrait-il se laisser tenter par un retour à la politique active? Si son nom circule depuis un moment déjà comme un prétendant à un siège autour de la table du conseil sherbrookois en 2021, le principal intéressé avoue ne fermer aucune porte. Quoi qu’il arrive, il se tiendra près de la sphère politique lors de la prochaine campagne électorale.

« Beaucoup de gens m’en ont parlé. Je ne suis pas rendu à prendre une décision encore. J’ai été rencontré, interrogé par des gens, mais je n’ai pris aucune décision. Ce serait rapide à ce moment-ci d’annoncer quoi que ce soit », affirme M. Rouleau.

La porte n’est donc pas fermée? « Elle n’a jamais été fermée et je suis un peu découragé de la scène municipale. Mais je vais laisser la population juger elle-même. Je serai près de la prochaine campagne sans nécessairement être candidat. Je continue à m’intéresser à la chose municipale et j’invite les gens à s’y intéresser aussi. C’est important. C’est proche de nos préoccupations de tous les jours. »

Jean-François Rouleau indique qu’il se donne un temps de réflexion, mais ne cache pas qu’il rencontre à l’occasion d’autres passionnés de la politique comme lui pour discuter de l’actualité. 

« Il y a beaucoup de gens qui aimeraient beaucoup plus que moi que je revienne. »

L’ex-conseiller du district de l’Université a déménagé depuis sa retraite de la politique active. Il vit maintenant dans le district du Carrefour, qui est représenté par Évelyne Beaudin.

Interrogée à savoir quand elle présentera son candidat ou sa candidate à la mairie, Mme Beaudin n’a pas encore déterminé le moment du grand dévoilement. Ce ne sera toutefois pas avant le congrès du parti, prévu en octobre. 

Enfin, l’ex-directeur général d’Estrie Aide, Claude Belleau, entend depuis longtemps des rumeurs sur son intérêt pour la mairie de Sherbrooke. Il décline tout intérêt pour un poste en politique active. « Je me demande qui véhicule cette rumeur, mais je ne suis pas intéressé du tout. »