Un incendie a lourdement endommagé le bâtiment situé au 581 du boulevard Jacques-Cartier à Sherbrooke.

Incendie majeur sur Jacques-Cartier

Un incendie a lourdement endommagé un bâtiment commercial de Sherbrooke dans la nuit de mardi à mercredi.

Les inspecteurs du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) ont passé la journée à analyser la scène de cet incendie majeur dans le bâtiment situé au 581 du boulevard Jacques-Cartier Nord à Sherbrooke.

« On parle de dommages très importants s’élevant à environ 300 000 $ à 350 000 $. Le toit est percé, les planchers et la structure sont très endommagés par les flammes. Ce sont les assureurs qui devront statuer si le bâtiment est une perte totale », signale le chef aux opérations du SPIS, Alexandre Groleau.

L’immeuble qui était un centre professionnel était à vendre. Plusieurs locaux étaient inoccupés. Il ne restait en fait qu’un salon de coiffure.

Les employées du salon de coiffure étaient d’ailleurs sur place mercredi matin, mais n’ont pas voulu commenter la suite des choses pour leur entreprise.

« Rien de criminel »

Les enquêteurs du Service de police de Sherbrooke ont joint ceux du SPIS vers midi mercredi pour trouver la cause du sinistre.

« Le foyer d’incendie a été identifié au centre du bâtiment. Il a fallu dégager beaucoup de débris pour atteindre l’endroit où le feu a commencé. Pour le moment, il n’y a rien de criminel, mais plusieurs hypothèses sont étudiées. L’enquête se poursuit », explique Alexandre Groleau. 

Lorsque les pompiers sont arrivés sur place vers 4 h dans la nuit, les flammes avaient déjà commencé à s’attaquer à la toiture du bâtiment.

« Les flammes sortaient par le toit à environ 20 à 25 pieds. Le feu avait une bonne longueur d’avance », mentionne le chef aux opérations du SPIS.

Le fait que le bâtiment soit vide a facilité le travail des pompiers.

« Nous avons pu rapidement attaquer les flammes. L’intervention a nécessité trois alarmes, soit environ 25 pompiers », mentionne Alexandre Groleau du SPIS.

Ce sont des voisins qui ont alerté les pompiers étant donné que personne n’était à l’intérieur du bâtiment et qu’il n’était pas relié à une centrale.