Un violent incendie s’est déclaré sur la rue Oliva-Turgeon dans le secteur de Brompton.

Incendie majeur à Brompton [PHOTOS]

Deuxième incendie majeur en moins de 24 heures dans le secteur de Sherbrooke, alors qu’un immeuble à logements a été la proie des flammes, mercredi en début de soirée à Brompton.

Une défectuosité d’un barbecue placé sur le balcon d’un logement du 50 de la rue Oliva-Turgeon serait à l’origine du brasier qui a causé pour plus de 1,2 million $ de dommages vers 17 h 45.

« L’enquête commence, mais c’est la principale hypothèse qui est analysée. L’origine du feu ne serait pas criminelle », explique le directeur adjoint du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, Daniel Gingras.

Si ceux des étages supérieurs ont subi les dommages les plus importants, les huit logements ont été touchés par le feu, l’eau ou la fumée. Le feu a détruit une partie du toit de l’immeuble et d’importants dommages ont été causés à l’arrière de la bâtisse.

Un violent incendie s’est déclaré sur la rue Oliva-Turgeon dans le secteur de Brompton.

« Nous avons reçu plusieurs appels pour cet incendie. Les flammes étaient apparentes à distance de l’immeuble. Nous avons rabattu rapidement les flammes afin d’éviter la propagation aux immeubles situés à proximité », indique le directeur adjoint du SPIS.

Une trentaine de pompiers sont intervenus lors de cet incendie majeur survenu environ 18 heures après celui qui a détruit le garage de l’entreprise A. Préfontaine et associés du Canton de Hatley.

« Tous les locataires avaient évacué leur logement lorsque nous sommes arrivés sur place. Nous allons voir si nous devons faire appel à la Croix-Rouge pour prendre en charge les sinistrés », indique Daniel Gingras du SPIS.

Jean-Philippe Lavoie se trouvait dans son logement lorsqu’il a entendu un voisin cogner à sa porte. 

« Les coups dans ma porte étaient insistants. J’ai ouvert, puis on m’a dit de sortir en raison d’un incendie. J’ai juste eu le temps de prendre ma tour d’ordinateur et de sortir », indique le locataire sinistré.

Un locataire sinistré, Jean-Phhilippe Lavoie

Le propriétaire de l’immeuble Alain Vallières s’est aussi rendu sur place pour constater les dégâts.

« Il n’y a aucun blessé. Je me suis rendu sur place aussitôt que j’ai appris ce qui se passait », signale M. Vallières.

Cet incendie dans un quartier résidentiel en période de confinement a attiré son lot de curieux.

Malgré le travail d’équipe nécessaire dans leurs interventions les pompiers gardaient une certaine distance entre les membres des différentes casernes étant donné les mesures de distanciation sociales imposées par la pandémie de la COVID-19.

« Les pompiers ont la consigne de garder les membres d’une même caserne regroupés entre eux. Nous cherchons à les garder ensemble le plus possible. Les équipes ont la mentalité de se protéger entre eux, alors ils font très attention au respect de ces consignes d’isolement lorsqu’ils retournent chez eux », assure le directeur adjoint du SPIS.