Incendie à Rock Forest : l’enquête transférée au SPS [PHOTOS]

L’incendie qui a détruit le complexe commercial «Au pied des tours» situé sur le boulevard Bourque sous les châteaux d’eau à Rock Forest est considéré comme suspect.

L’enquête a été transférée lundi après-midi à la division des enquêtes du Service de police de Sherbrooke.

À LIRE AUSSI: «Je n’ai plus de boutique et d’inventaire» [VIDÉO]

«Le service d’identité judiciaire et nos enquêteurs sont sur place pour étudier la scène. Le  type d’incendie et sa propagation rapide font en sorte que nous devons l’analyser plus attentivement. Il reste aussi des témoins à rencontrer», explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

À l’arrivée des pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke (SPIS) dans la nuit de lundi à mardi, le feu s’était propagé à l’ensemble des six commerces.

C’est vers 1h40 que les pompiers ont été appelés au 5130 du boulevard Bourque. Personne ne se trouvait à l’intérieur des commerces lorsque le feu s’est déclaré.

« À l’arrivée des premiers pompiers, c’était un embrasement généralisé. Nous avons déclenché rapidement une deuxième alarme. Nous sommes montés jusqu’en quatrième alarme ce qui a nécessité le déploiement de 30 pompiers », mentionne le chef de division aux opérations du SPIS, Stéphane Brochu.

Les pelles mécaniques s’affairaient en fin de nuit à détruire les restes fumants du bâtiment Au pied des tours.

Personne n’a été blessé lors de l’intervention.

« Nous avons adopté rapidement un mode défensif. Nous voulions éviter que le feu se propage aux bâtiments environnants. Le feu semble s’être propagé par l’entretoit des commerces », explique Stéphane Brochu du SPIS.

Les pelles mécaniques s’affairaient en fin de nuit à détruire les restes fumants du bâtiment.

Ce n’est pas la première fois que le sort s’acharne sur cet endroit.

En avril 2015, quatre millions de litres d’eau s’étaient échappés des emblématiques réservoirs d’eau lorsqu’une accumulation de glace sur une conduite à l’intérieur de la tour cylindrique a fait céder celle-ci, entrainant dans sa chute les quatre attaches qui l’ancraient à la paroi, créant ainsi quatre trous béants desquels l’eau a tout de suite commencé à s’échapper.

Le bar l’hypertaverne le Réservoir s’était alors retrouvé avec un mètre d’eau au sol. Le bar avait été forcé de fermer ses portes pendant environ quatre mois, le temps d’effectuer des travaux de réparation.

Le gestionnaire de l’endroit n’a pas voulu accorder d’entrevue.

Il explique avoir quitté le bar autour de 23h lundi, soir, «après le match de football», et qu’il n’y avait rien d’anormal.