Geneviève Hébert défendra les couleurs du Renouveau sherbrookois dans le district de l'Hôtel-Dieu.

Geneviève Hébert représentera le RS

Le Renouveau sherbrookois a choisi Geneviève Hébert pour le représenter dans le nouveau district de l'Hôtel-Dieu, une fusion des districts Marie-Rivier et Lavigerie. Si elle tentera de défendre le siège laissé vacant à la suite du départ à la retraite de Louisda Brochu, elle sera malgré tout opposée à un conseiller sortant, l'indépendant Rémi Demers. Sherbrooke Citoyen convoite aussi ce district avec la candidature d'André Poulin.
Mme Hébert, propriétaire de la boutique Mère Poule jusqu'en 2011, est maintenant directrice des ventes et chargée de projet en construction résidentielle pour Habitations Plus. Elle a aussi agi comme porte-parole de Rues Principales pendant cinq ans en plus de participer à l'organisation du défilé du père Noël.
« Je suis une femme déterminée qui aime relever des défis et être au service des autres. Je suis une fille de l'Est et fière de l'être. Vivre dans l'Est est un mode de vie. On y développe rapidement un sentiment d'appartenance », lance-t-elle d'emblée.
« Elle a cette intelligence de convaincre les gens tout en ayant l'humilité de faire des compromis », résume le candidat sortant Louisda Brochu.
Les priorités pour le district de l'Hôtel-Dieu ? « Je prendrai connaissance des dossiers et m'assurerai d'y aller au meilleur pour les concitoyens. Je veux m'intéresser au dynamisme commercial et amener une diversité. M. Brochu m'a mis au parfum de certains dossiers. »
Mme Hébert est consciente de la présence de deux autres candidats connus dans son district. « Je ferai ma propre campagne. Je ne suis contre personne. Je veux montrer aux gens que j'ai ma couleur. Je suis différente des autres. J'ai aimé l'idée de pouvoir débattre en équipe, de monter un projet, de ne pas faire cavalier seul. »
Le Renouveau sherbrookois compte maintenant 12 candidats déclarés, dont sept femmes. « On peut déjà parler de parité. Nous n'avons pas forcé la note. Les meilleurs profils ont été sélectionnés. Au minimum, nous aurons l'équité, et peut-être même plus de femmes que d'hommes. Geneviève est bien ancrée. C'est une fille du coin depuis des générations. Elle sait compter et est capable d'évaluer des situations. Son profil est complémentaire à celui de nos autres candidats. Elle fait bouger les choses et les gens. Elle a un dynamisme dont nous avons besoin au conseil municipal », commente le chef Bernard Sévigny.
« L'équipe sera complètement constituée au cours de la semaine prochaine ou des deux prochaines semaines. Nous aurons une équipe relevée. Probablement la meilleure que nous avons eue jusqu'à maintenant. »
La campagne électorale est-elle lancée ? « Ça commence toujours un peu tôt, mais la vraie campagne commencera en septembre. Nous voulons permettre aux candidats de rencontrer les citoyens pendant l'été. C'est toujours un peu engagé parce que des gens se sont avancés, mais elle prendra de l'intensité et augmentera à l'automne. »