Robert Carignan, de l'entreprise Millette fils limitée, Raymond Royer, ancien président de Domtar, et Roger Héroux, propriétaire du Sports Experts de Sherbrooke, ont démarré la première édition du Tournoi de golf de la Fondation du CHUS, il y a 20 ans.

Franchir le cap des 20 M$ pour ses 20 ans

Pour les 20 ans du tournoi de golf de la Fondation du CHUS, on franchira les 20 millions amassés pour la cause. Raymond Royer, Robert Carignan et Roger Héroux ont pavé la route à ce succès toujours grandissant.
On a demandé aux trois hommes de fouiller dans leurs souvenirs et de faire un retour sur la naissance de cet événement annuel. Robert Carignan, de l'entreprise Millette & fils limitée, avait participé au tournoi de golf des employés du CHUS lors d'une édition qui avait permis d'amasser 7000 $ il y a une vingtaine d'années.
Alors animé par le désir d'aider concrètement à l'amélioration des soins de santé en Estrie, il appelle Roger Héroux, propriétaire du Sports Experts de Sherbrooke, afin de mettre sur pied un projet. Ils sont toujours à la barre du comité organisateur 20 ans plus tard. Le tournoi qui porte aujourd'hui le nom de Tournoi de golf Cascades-IBM se déroule mercredi sur les allées du Club de golf Venise.
« On a décidé de reprendre l'idée du tournoi de golf, mais ça nous prenait LE président d'honneur. Robert pensait que ce serait mieux d'avoir quelqu'un à long terme, qui ne changerait pas d'année en année. Puis on savait que M. Royer avait la région à coeur donc a pris tous les moyens pour le rejoindre », se rappelle M.Héroux.
Raymond Royer, ancien président de Domtar, révèle que décider de s'impliquer n'a pas été bien difficile. Lui qui avait participé à un téléthon dans les années 1970 avait eu l'occasion de constater la générosité des gens de l'Estrie. 
« Quand on a rencontré M. Royer pour la première fois, il était assis et il nous écoutait. Dans sa tête, il devait se dire : pas encore un autre tournoi de golf ! Il n'a pas dit un mot, il s'est levé puis il posa un chèque de 7000 $ sur la table en disant : les gars, il vous manque juste à battre ça maintenant », relate Robert Carignan au sujet de celui qui occupera la présidence et coprésidence d'honneur pendant de nombreuses années. 
Avec 56 000 $ amassés lors de la première édition en 1998, ils ont pu dire mission accomplie.
À ses débuts, le tournoi avait lieu au Club de golf de Sherbrooke, mais après deux ans seulement, il avait pris tellement d'ampleur, qu'il a déménagé au Club de golf Venise à Magog. Cette année, on parle de 180 joueurs. 
Aujourd'hui, les participants sont si nombreux que la soirée a lieu au Centre de foires où plus de 600 convives sont attendus mercredi soir.
Jamais ils ne pensaient que le tournoi deviendrait aussi gros, mais il semblerait qu'ils aient trouvé une formule gagnante. 
L'événement fait maintenant partie de l'agenda des donateurs. « On pourrait avoir plus de golfeurs si on baissait le prix, mais on veut offrir une exclusivité. On les gâte avec des prix, des soupers et des encans avec des lots extraordinaires », souligne M.Carignan.
« L'organisation est ce qu'il y a de plus important. On a deux gars qui se sont dédiés pendant toutes ces années. Ils sont connus et respectés, c'est eux qui vont chercher les gens », soutient quant à lui M.Royer.