Le prix de l’essence subit une forte pression à la hausse dans la province depuis quelques jours.

Forte pression à la hausse sur le prix de l’essence

Le prix de l’essence subit une forte pression à la hausse dans la province depuis quelques jours. L’Estrie n’a pas été épargnée, alors qu’en fin de journée vendredi, les prix commençaient à bondir et que certaines stations-services affichaient des prix à 1,38 $ le litre. D’autres vendaient encore le litre d’essence à 1,28 $.

Le prix à la pompe a bondi pour une deuxième fois en quatre jours sur l’île de Montréal et à Laval, vendredi matin. Une hausse pouvant atteindre environ 0,10 $ du prix du litre de carburant ordinaire est survenue, le prix ayant été signalé en plusieurs endroits à 1,44 $.

Sous le prix réaliste

En Estrie, le prix moyen se situe autour du 1,28 $ le litre. Toutefois, le « prix réaliste » calculé par le CAA-Québec est de 1,32 $.

« On peut recommander aux automobilistes de magasiner et d’aller faire le plein », souligne Annie Gauthier, porte-parole de l’organisme.

Le prix réaliste de l’essence ordinaire du CAA-Québec pour l’Estrie est basé l’« indicateur quotidien du coût d’acquisition » qui est de 126,7 ¢ et sur la « marge au détail moyenne des 52 dernières semaines » (incluant les taxes à la consommation), soit 6,2 ¢.

Prix du baril

Le prix du baril de pétrole brut « Brent » a commencé l’année à 66 $ le baril. Il a atteint les 72 $ en ce 13 avril. Celui de la catégorie « Crude » est passé pendant ce temps de 60 $ à 67 $ le baril.

La demande à la pompe est extrêmement forte en ce moment, notamment aux États-Unis, commente Mme Gauthier. « On observe actuellement une demande pour l’essence aux États-Unis semblable à celle de la période estivale, lors des vacances. C’est très fort », dit-elle à La Tribune.

« Pendant ce temps, les pays producteurs de pétrole ont réduit leur production. D’un autre côté, la capacité de raffinage est réduite à ce temps-ci de l’année, car les raffineries ont entrepris la maintenance de leurs installations pour le changement de l’essence d’hiver pour l’essence d’été. »  -  Avec la Presse Canadienne