La Ville avait déjà indiqué que les citoyens ne peuvent plus utiliser les modules de jeux dans les parcs. Elle sévira désormais pour quiconque les utilise ou coupe les rubans qui y ont été installés.
La Ville avait déjà indiqué que les citoyens ne peuvent plus utiliser les modules de jeux dans les parcs. Elle sévira désormais pour quiconque les utilise ou coupe les rubans qui y ont été installés.

Feindre d’avoir la COVID-19 coûtera 1000 $

Sherbrooke durcit le ton pour faire respecter les règles de distanciation physique. Elle enchâsse désormais dans son règlement l’interdiction d’utiliser les modules de jeux dans les parcs et l’interdiction de prétendre être atteint de la COVID-19 quand ce n’est pas le cas.

« Nous voulons serrer la vis aux récalcitrants. Au départ, nous devions faire un constat, l’envoyer au directeur des poursuites pénales et criminelles et attendre qu’il décide s’il y avait infraction. En instaurant un règlement municipal, nous pouvons tout de suite donner des contraventions de 1000 $ », résume la présidente du comité de la sécurité publique, Danielle Berthold. 

La Ville avait constaté que les rubans installés autour des modules de jeux dans les parcs, pour signifier l’interdiction de les utiliser, étaient constamment coupés ou arrachés. Cette action sera désormais passible d’une contravention de 1000 $ pour une première infraction. Dans le règlement, on indique qu’il est interdit d’entraver ou de nuire au travail d’un employé qui exerce ses fonctions dans le cadre de l’urgence sanitaire.

Il sera aussi interdit de faussement laisser croire ou de simuler être atteint de la COVID-19 ou de feindre d’avoir les symptômes. Des citoyens agissant de cette façon, lorsqu’ils sont interceptés, enclenchent un processus de prévention très lourd pour le Service de police de Sherbrooke.

La Ville reprend dans le même sens toutes les infractions énumérées par le gouvernement du Québec de manière à pouvoir les traiter à l’échelle municipale. Il est donc interdit toute activité en milieu de travail, sauf les exceptions prévues par le gouvernement du Québec, de se rassembler à l’intérieur ou à l’extérieur, de tenir des activités dans tous les lieux qui accueillent le public à des fins culturelles, éducatives, sportives, de loisirs ou de divertissement, de tenir des activités dans les bars, discothèques et restaurants et d’exploiter un établissement d’hébergement touristique, sauf exception. 

Dans le même sens, les établissements commerciaux de vente au détail ouverts le dimanche, sauf les exceptions déjà admises, s’exposent aussi à une contravention de la Ville de Sherbrooke. 

« Nous devons toujours faire des règlements pour les récalcitrants parce que certains ne prennent pas la situation au sérieux. Il ne faut pas agir en con ou en venir à perdre la tête comme c’est arrivé dans le stationnement du Walmart des Quatre-Saisons. Nous avons essayé longtemps d’y aller pour la conscientisation, mais il y a des gens pour qui ça ne rentre pas », ajoute Mme Berthold. 

Danielle Berthold

La Ville pourrait-elle en venir à fermer les parcs complètement? « Si les gens respectent les règles, les parcs ne seront pas fermés », indique le maire Steve Lussier.

Danielle Berthold ne souhaite pas en venir là non plus. « On sait que les gens ont besoin de prendre l’air. On s’est déjà penché sur la situation au lac des Nations. Nous avons discuté toute la journée de mesures qui seront proposées pour faire respecter la distanciation physique dans le secteur du parc Jacques-Cartier. C’est comme ça qu’on va passer à travers. »

Durant la période des questions des citoyens, le citoyen Robert Rouillard a suggéré que la promenade du Lac-des-Nations devienne un sens unique pour permettre de garder une distance entre les promeneurs. Cette idée, selon la présidente Nicole Bergeron, était déjà à l’étude et les services municipaux doivent analyser les conséquences qui y seraient liées avant d’en arriver à une recommandation. 

Le nouveau règlement municipal sera adopté officiellement lors d’une séance extraordinaire du conseil jeudi.

Steve Lussier