Président de Space & Dream et créateur de Muralis, Guillaume Langlois est venu tester vendredi l'application qui permettra dès jeudi de vivre le Circuit des murales dans un contexte de réalité augmentée où 11 des 15 tableaux prennent vie devant les yeux des spectateurs.

Encore plus de vie dans les murales

CHRONIQUE / La question se pose : non mais, coudonc, a-t-on fait le tour des murales à Sherbrooke? Me semble qu'on y revient souvent.
Vrai qu'on revient fréquemment vers les murales lorsqu'on jase de la question un peu floue des attraits touristiques sherbrookois. Mais soyons honnêtes, non, on n'a pas encore fait le tour des murales. Preuve est qu'avant vendredi soir, l'auteure de ces lignes n'avait jamais vu encore celle qui orne le Bureau d'information touristique, pas plus que celle de la Centrale Frontenac. Mea culpa. Mea maxima culpa.
Mais bon, vous, en bons Sherbrookois, en valeureux Estriens ou en curieux touristes, vous avez déjà zyeuté de fond en comble les 15 murales dispersées autour et au coeur du centre-ville. Vous connaissez leur histoire, leurs personnages, leurs secrets. Ou peut-être pas.
L'expérience Muralis débutera jeudi prochain, 10 août. Ce que Guillaume Langlois, président de Space & Dream, créateur de l'application qui viendra donner vie à 11 des murales sherbrookoises est venu vérifier vendredi, c'est si chaque tableau est prêt, et si ce n'est pas le cas, quels ajustements doit-on apporter?
On ne vous fera pas languir, il y a encore de la mise au point à effectuer avant le lancement de jeudi. Il faut recadrer le décor ici, redimensionner les personnages là, reprogrammer cet autre tableau et retravailler ici encore l'angle de captation pour une expérience maximale.
Mais on a quand même vu vendredi le forgeron à l'oeuvre sur le bord de son feu dans les Moulins d'en haut et des livres s'envoler de la bibliothèque géante de la rue Belvédère, entendu Alexandre Poulin chanter son Sherbrooke devant la murale de CHLT et écouté les échanges de McManamy et McCrea de la murale du bicentenaire.
Pour la petite et la grande histoire, on notera ici qu'on s'est permis quelques anachronismes afin de raconter des pans de la vie sherbrookoise, que l'environnement des murales a parfois guidé les choix d'animation en raison de la perspective ou du nombre de personnages et qu'on a cherché surtout à garder le Circuit des murales aussi accessible que possible dans son ton et sa forme.
Sérieusement, c'est quand même assez cool.
En s'inspirant d'expériences antérieures, dont Montréal en histoires, Space & Dream a choisi à certains moments de prêter vie à quelques personnages historiques en faisant appel à des comédiens qui sont ensuite intégrés à des décors 3D. C'est le cas entre autres sur la murale du Bicentenaire et sur celles du Progrès de l'Est et Il était une fois dans l'Est. Du bout du doigt, vous prêtez vie aux téléphonistes, au bijoutier Skinner, au chauffeur de la première automobile en ville ou à un ancien maire qui s'anime carrément sur la murale.
Ailleurs, que ce soit devant la bibliothèque, Sherbylove, Nékitotegwak ou la murale des Jeux du Canada, la proposition est tout autre, c'est la littérature qui prend son envol, le coeur de Sherby qui s'emballe, les saisons qui passent sur la rivière Magog et les souvenirs des jeux qui défilent.
On ne s'y est pas trop attardé vendredi, mais on peut s'amuser à trouver dans les différents tableaux que l'on collectionne. L'application offre aussi le circuit 3D, vous situe géographiquement dans la ville au gré du circuit et se permet même quelques informations touristiques en cours de route.
Est-ce que tout sera sur la coche pour le lancement de jeudi? Guillaume y veille. Mais il faudra assurément être outillé d'écouteurs, d'une tablette ou d'un téléphone mobile assez récent pour maximiser l'expérience, et on aura avantage à télécharger au préalable l'application via App Store ou Google Play, quoique l'on promet que le Bureau d'information touristique sera équipé d'un wifi efficace d'ici là. On proposera d'ailleurs aussi la location de tablettes sur place au besoin.
La question qui tue? Est-ce que ça vaut vraiment la peine de refaire le Circuit des murales avec l'application Muralis?
Réponse en deux temps.
Si vous l'avez déjà fait, vous allez vivre une tout autre expérience, bonifiée par l'expérience de la réalité augmentée.
Si (comme bibi) vous n'avez jamais fait le circuit, c'est une assez belle occasion d'arrêter de bouder votre plaisir et d'ajouter une app à votre Sherbylove.