La compagnie sherbrookoise Matelas Houde célèbre son 85e anniversaire d’existence.
La compagnie sherbrookoise Matelas Houde célèbre son 85e anniversaire d’existence.

En 85 ans, Matelas Houde a su traverser plusieurs crises

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
La compagnie sherbrookoise Matelas Houde célèbre son 85e anniversaire d’existence. L’entreprise a été lancée par Alfred Houde en 1935, au lendemain de la grande crise économique. La compagnie faisait au départ la réparation de matelas. Au fil des ans, le matelassier sherbrookois a affronté plusieurs crises d’importance.

« Les gens n’avaient pas beaucoup de sous à l’époque et réparer les vieux matelas était beaucoup plus économique qu’en acheter un neuf », raconte l’actuel PDG Dominic Houde, petit-fils du fondateur. 

« Mais au fil du temps, à force d’ouvrir les matelas usagés, mon grand-père a développé ses connaissances et s’est dit qu’il pouvait commencer à en fabriquer. Matelas Houde était née », complète le dirigeant.

Survivant ensuite à la période difficile de la Deuxième Guerre mondiale, l’entreprise prend du galon et le fils d’Alfred, Michel, reprend les rênes dans les années 70. Ce dernier a développé l’entreprise et multiplié les succursales (rue King, Rock Forest et Magog) et les nouveaux produits. 

« Mon père était un homme jovial qui avait à cœur le confort parfait des gens. Si un client n’était pas satisfait, il pouvait arrêter toute l’usine au complet pour reprendre de A à Z nos façons de faire. C’est lui qui a été l’âme de l’entreprise pendant près de 40 ans », explique Dominic en parlant de Michel. 

« Il a inventé des tonnes de produits, comme probablement sa plus grande invention, le matelas DoDo, un matelas aux conforts distincts des deux côtés et qu’on peut modifier au fil du temps. On vient tout juste de rebaptiser ce matelas en son honneur, car Michel était connu sous le surnom « Dodo » à Sherbrooke. »

Fêter le 85e dans le contexte actuel limitera évidemment les événements et les festivités. « Il était prévu d’inviter nos clients et partenaires à une grande fête pour inaugurer notre nouvelle usine construite l’an dernier. Mais ce n’est que partie remise parce qu’avant même de l’inaugurer, on a décidé de l’agrandir », annonce Dominic Houde

« La pandémie a ralenti les travaux qui devaient être complétés à l’heure actuelle, mais ils ont maintenant repris de plus belle. Notre usine devrait donc être prête et fonctionnelle pour l’automne. On a procédé à l’achat de nouveaux équipements ultramodernes qui vont nous permettre d’augmenter nos capacités de production et d’améliorer les conditions de travail de nos employés. »

Avec ses trois Boutiques Confort à Sherbrooke et Magog, le matelassier dispose d’un rayonnement régional. « Nous livrons chaque semaine dans les régions de Victoriaville, Granby-Bromont, Lac-Mégantic et même plus », mentionne fièrement Dominic Houde.