Elle termine sa course dans un muret de béton

Une conductrice a été blessée grièvement, jeudi soir à Sherbrooke, lorsqu’elle est entrée en collision avec un muret de béton, sur la rue Terril, à l’angle de Saint-Michel.

Selon des témoins rencontrés sur place par des agents du Service de police de Sherbrooke (SPS), la femme de 40 ans filait à haute vitesse avant l’impact survenu vers 21h.

L’alcool au volant pourrait aussi être en cause, note Martin Carrier, porte-parole du SPS.

«La dame a dû être transportée à l’hôpital où un test sanguin a été demandé pour déterminer son taux d’alcool dans le sang, explique l’agent Carrier. On ne craint pas pour sa vie.»

«Elle roulait à plus de 100 km/h.»

On a su par la suite que la conductrice venait de causer trois autres accidents alors qu’elle circulait sur l’autoroute 410 sans s’arrêter, ajoute Martin Carrier.

«Elle devra être rencontrée ultérieurement pour connaître ce qui s’est passé. Ce n’est pas une femme connue de nos services», dit-il.

«Elle pourrait faire face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies, de conduite dangereuse et de délits de fuite.»

M. Carrier déplore que des événements du genre se produisent alors que des services comme Nez rouge sont en fonction et que l'opération nationale baptisée Vaccin, contre les facultés affaiblies au volant, est en cour.