Gilles Normand. président de la CSRS

École «C» : la CSRS réitère sa demande de 21 classes

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke revient à la charge en demandant au ministère de l'Éducation de doter la future école « C » de 21 classes dès sa construction au lieu des 14 qui lui ont déjà été accordées.
Une résolution demandant l'ajout de 7 nouvelles classes aux 14 déjà consenties a été adoptée mardi par le Conseil des commissaires de la CSRS afin d'être transmise au Ministère.
La CSRS avait essuyé un premier refus du Ministère en 2014, pour ensuite revenir l'année suivante avec une demande de 14 classes, qui, cette fois, a été acceptée.
La nouvelle école devait être érigée en 2016 à l'angle du futur boulevard René-Lévesque et de la rue Matisse, mais sa construction a été reportée d'un an en raison des retards entourant la construction du boulevard René-Lévesque.
Le président de la CSRS, Gilles Normand, a expliqué que les commissaires ont décidé de revenir au scénario initial compte tenu de la révision des capacités d'accueil et de la clientèle potentielle de ce secteur effectuée en avril dernier.
« Chaque année, nous revoyons nos besoins en matière de capacité d'accueil ainsi que l'évolution de notre clientèle dans tous nos secteurs, a précisé M. Normand. Or, cette année, on constate que le secteur de l'école ''C'' a connu un déplacement de population important et de nouveaux projets de développements sont en cours ou sont sur le point d'être lancés. En faisant notre demande tout de suite, on croit que ça sera plus économique et on s'assure du même coup d'être prêts lorsque les besoins se feront sentir. »
La future école « C » accueillera des élèves qui auraient dû fréquenter l'école primaire de la Maisonnée, qui est déjà en situation de débordement, ainsi que des élèves de l'école des Aventuriers.
D'autre part, M. Normand a indiqué que l'appel d'offres lancé en mars pour la construction d'une école à 14 classes sera amendé advenant l'acceptation du Ministère. L'ouverture des soumissions est prévue en août.
Outre les 21 classes, le projet de l'école « C » prévoit la construction d'un gymnase, d'un service de garde et d'un bloc sanitaire.
Source-vive
Dans le dossier de l'école primaire de la Source-Vive d'Ascot Corner, M. Normand a indiqué qu'il entendait se servir de la résolution du conseil municipal afin d'intervenir auprès du ministère de l'Éducation. La résolution incite la CSRS à déposer une demande d'agrandissement au Ministère afin de répondre à la croissance de la clientèle.
« La résolution va certainement nous aider dans nos démarches, mais il nous reste encore des choses à valider, notamment auprès du député Ghislain Bolduc, avant de contacter le Ministère. »