Edwin Moreno a lancé sa campagne en tant que candidat indépendant le 19 août dernier.

Écarté des débats, Moreno se tourne vers la technologie

Edwin Moreno, candidat indépendant aux prochaines élections fédérales dans Sherbrooke, déplore avoir été écarté de deux débats politiques.

« Les débats sont des moments d’échanges importants à la démocratie. Malheureusement, malgré nos efforts, nous n’avons pas été invités à participer à deux débats très importants, celui au Cégep de Sherbrooke, ainsi que celui à l’Université de Sherbrooke », se plaint-il.

À LIRE AUSSI: Débat au Cégep : le climat donne le ton

Des pancartes de Moreno vandalisées

« Mon équipe et moi-même trouvons important que les Sherbrookois aient réellement le choix et qu’ils puissent entendre les propositions de tous les candidats. Refuser la présence de candidats parce qu’ils se présentent comme indépendants est antidémocratique parce que la politique n’appartient pas uniquement aux partis! » 

M. Moreno répondra présent aux invitations à débattre, mais il se tournera vers la technologie lors des débats où le candidat ne pourra être présent. « Sur notre page Facebook, nous diffuserons une vidéo où je répondrai aux questions posées aux débats où n’avons pas été invités », assure-t-il. 

Edwin Moreno dit avoir fait plusieurs démarches pour se faire inviter au débat du Cégep de Sherbrooke, plus tôt cette semaine. Malgré le fait que je n’ai pas été invité, j’ai assisté au débat, du même coup, j’ai eu l’opportunité d’échanger avec plusieurs des étudiants présents à l’activité », souligne-t-il.

AbonnezvousBarometre

Mardi, les cinq candidats principaux de la circonscription de Sherbrooke ont pris part au débat au Cégep de Sherbrooke.

Rappelons que M. Moreno espérait se présenter sous la bannière libérale, mais le parti a lui préféré la candidate Élisabeth Brière. 

« Depuis l’annonce de ma candidature indépendante le 19 août, je me fais approcher chaque jour par des citoyens qui me félicitent d’avoir eu le courage de me présenter comme indépendant. Au fil des discussions, je me rends compte que plusieurs personnes ne s’identifient à aucun des partis politiques actuels, car ils ne veulent pas avoir à concilier les enjeux qui leur sont importants pour effectuer leurs choix », plaide-t-il. 

« Ces orphelins politiques sont en recherche d’une candidature en laquelle ils pourront avoir confiance, ils veulent s’assurer de voter pour une personne qui les représentera sans succomber aux intérêts particuliers et à la partisanerie. »

Le candidat indépendant produira prochainement une vidéo dans laquelle il répondra sous forme de questions/réponses pour compenser son absence aux débats.