Eau potable dans Huntingville : la Ville ajoute du chlore

La Ville de Sherbrooke a procédé jeudi soir à l'installation d'un poste de chloration temporaire à proximité du secteur Huntingville concerné par un avis d'ébullition de l'eau potable. Les nouvelles sont encourageantes pour les citoyens, soulignent les autorités.
Ce poste de chloration est déjà en fonction sur la rue Winder. Il respecte le dosage autorisé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, assure-t-on dans un communiqué de presse.
« Avec cette installation, nous avons bon espoir de pouvoir lever l'avis d'ébullition sous peu», indique la directrice du Service des infrastructures urbaines, Caroline Gravel.
«Nous continuerons d'effectuer des tests quotidiens de la qualité de l'eau potable et nous serons en mesure de faire le point en début de semaine.»
D'ici là, les citoyens doivent continuer de faire bouillir l'eau du robinet pendant une minute. Les plus récentes analyses démontrent toujours la présence de bactéries dans l'eau potable acheminée à une quarantaine de résidences situées sur les rues Campbell, Pharo, Pleasant View, Mitchell et Glenday, dans l'arrondissement de Lennoxville.
Rappelons que l'avis d'ébullition est en vigueur depuis le 5 septembre.
Au cours des dernières semaines, la Ville de Sherbrooke a ajouté du chlore au point d'injection existant et a rincé abondamment le réseau d'aqueduc, en plus de s'assurer que toutes les conduites de l'ancien réseau du secteur Huntingville avaient été débranchées, ajoute-t-on.
Ces mesures ont permis d'améliorer la qualité de l'eau potable, mais n'ont pas été suffisantes pour enrayer totalement la présence de bactéries dans le réseau d'aqueduc.