Jacques Fortier, président du CA du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, et Stéphane Tremblay, directeur général.

DPJ Estrie : vote de confiance du CA du CIUSSS

 La haute direction du CIUSSS de l’Estrie – CHUS a reçu un vote de confiance de la part des membres de son conseil d’administration, moins d’une semaine après la crise connue au sein de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) en Estrie.

De plus, on apprend du même souffle que de nouvelles ressources s’apprêtent à entrer dans les rangs des différents services de protection de la jeunesse en Estrie.

À LIRE AUSSI: DPJ : la tutelle est «peut-être une bonne nouvelle»

DPJ Estrie: Québec désigne un mandataire

La DPJ de l’Estrie est mise sous tutelle, après un autre blâme

Cette nouvelle survient après la mise sous tutelle de la DPJ en Estrie et la nomination du mandataire Richard Deschamps.

Rappelons qu’en janvier, la direction de la DPJ Estrie a été placée sous la supervision directe du PDG du CIUSSS Stéphane Tremblay. Un conseiller stratégique à la direction générale, Jean-Pierre Hotte, a été nommé en renfort il y a quelques semaines.

Mercredi matin, au cours d’une séance spéciale du conseil d’administration du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, les membres ont pu prendre connaissance de l’état d’avancement du plan d’action et adopter le mandat de M. Deschamps.

« Les membres du conseil d’administration, tout comme les membres de la direction, le mandataire et les autorités ministérielles ont tous le même objectif, soit la sécurité des enfants et la réduction des listes d’attente », déclare dans un communiqué Jacques Fortier, président du conseil d’administration.

« Les différentes décisions prises au cours des derniers mois commencent à porter leurs fruits, notamment le plan d’action, qui permettra de voir, au cours des prochains jours, l’entrée en poste d’une trentaine de nouvelles ressources dans les différents services de protection de la jeunesse. »

Confiance renouvelée

Le conseil d’administration du CIUSSS s’est assuré d’arrimer le Plan d’action pour les jeunes et leur famille avec le mandat de Richard Deschamps. Du même coup, il réitère sa confiance envers les équipes chargées d’en faire la mise en œuvre, incluant le mandataire spécial nommé par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.

M. Deschamps sera chargé d’analyser la situation de tous les services de protection de la jeunesse. Il participera aux stratégies et conviendra des actions et des échéanciers avec l’équipe de la direction générale et de la Direction de la protection de la jeunesse, où il a d’ailleurs installé son bureau, lit-on dans un communiqué de presse. 

« M. Deschamps nous fera profiter de son expertise pour l’intégration de ces ressources dans les différents secteurs d’activité. Pour ce faire, la collaboration de l’établissement est acquise », ajoute M. Fortier.

Jeudi dernier, la nouvelle avait eu l’effet d’une bombe au Québec. La DPJ de l’Estrie a été mise sous tutelle, après un autre cas grave de négligence d’enfants qui ont attendu des mois avant que leur dossier ne soit évalué. C’est le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, qui en a fait la demande à son sous-ministre. 

Des mécanismes de suivi ont été convenus à l’interne au CIUSSS de l’Estrie — CHUS ainsi qu’avec le ministère Carmant, ajoute-t-on. Un échange téléphonique a d’ailleurs eu lieu mercredi matin entre Lionel Carmant et le président du conseil d’administration Jacques Fortier pour en convenir.