Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Centre de mobilité durable de Sherbrooke projette de mettre en place un réseau de vélos électriques en libre-service sur tout le territoire de la municipalité au cours des prochaines années.
Le Centre de mobilité durable de Sherbrooke projette de mettre en place un réseau de vélos électriques en libre-service sur tout le territoire de la municipalité au cours des prochaines années.

Des vélos électriques en libre-service au banc d’essai cet été

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke souhaite la mise en place d’un réseau de vélos électriques en libre-service sur son territoire à moyen terme. Président du Centre de mobilité durable de Sherbrooke (CMDS), le conseiller Marc Denault espère que le projet se concrétise au cours des prochaines années. 

Afin d’optimiser la mobilité durable dans la région, le CMDS et la Ville de Sherbrooke ont placé au cœur de leur priorité l’implantation des VLS. Toutefois, en raison de la topographie et de l’étendue de la municipalité, des vélos de type électrique seraient encore plus efficaces et prometteurs, selon le CMDS. 

« Considérant que les vélos électriques sont dispendieux à l’achat, une mutualisation d’un tel service permettrait à tous les citoyens de bénéficier de cette invention », explique Marc Denault. Bien que le projet représente un investissement considérable, le CMDS croit que la population de Sherbrooke est suffisamment importante pour le justifier.  

« Les vélos seraient propulsés grâce à l’énergie d’Hydro Sherbrooke et correspondent aux objectifs d’électrification de la Ville », ajoute Marc Denault, également conseiller du district du golf à la Ville de Sherbrooke. 

Un banc d’essai est espéré dès cette année par le CMDS afin de déterminer les meilleures options technologiques et logistiques pour concrétiser ce projet. « Il n’en reste pas moins que plusieurs défis logistiques devront être résolus comme l’emplacement des stations de recharge, l’entretien des vélos et leurs répartitions, le contrôle du port du casque, sans compter les normes sanitaires », poursuit le président du CMDS. 

L’aide financière de partenaires privés et des gouvernements provincial et fédéral sera nécessaire afin d’offrir un service de vélos électriques libre-service à Sherbrooke. « La tarification à l’utilisation des vélos électriques devra être comparable à celle des autres services de la Société de transport de Sherbrooke (STS) afin que ce projet soit accessible à tous », souligne Marc Denault, aussi président du comité de la STS. 

« Depuis le début de la pandémie, on observe que plusieurs citoyens ont redécouvert les joies de l’activité physique et du plein air. Il faut donc profiter de cet engouement pour aller de l’avant », pense M. Denault. 

Et si ce n’était pas LA priorité 

Pour Fabien Burnotte, membre fondateur du groupe Vélo Urbain Sherbrooke (VUS), l’idée d’un réseau de VLS serait pertinente seulement si les infrastructures cyclables étaient adéquates. « Sherbrooke est remplie de pistes cyclables se terminant en cul-de-sac. Il est encore impossible de traverser le centre-ville ou de se rendre à des endroits comme le Carrefour de l’Estrie de façon sécuritaire », explique-t-il. 

Pour M. Burnotte, la priorité de la Ville devrait d’abord être l’optimisation du réseau au nom de la mobilité durable et de la sécurité des citoyens. « À l’heure actuelle, certaines parties des pistes cyclables sont dangereuses, voire absentes, ce qui limite leur utilisation aux cyclistes les plus téméraires », ajoute le fondateur du groupe VUS. 

L’ouverture démontrée par la Ville à repenser la mobilité à Sherbrooke est en somme positive pour les citoyens selon Fabien Burnotte. Toutefois, « instaurer prochainement les vélos électriques libre-service serait un peu comme mettre la charrue devant les bœufs », estime-t-il, disant souhaiter la mise en place d’un comité consultatif d’experts sur les enjeux des pistes cyclables à Sherbrooke.