Le spectacle de Starmania pourrait apporter d’importantes retombées économiques pour les commerces du centre-ville de Sherbrooke.

Des retombées prometteuses pour Starmania

Si l’engouement pour les spectacles présentés à la place Nikitotek a pu diminuer après quatre années à présenter Cow-boys, de Willy à Dolly, il semble reprendre vie cet été avec Starmania au plus grand plaisir des bars et restaurants du centre-ville.

Avec la présentation du spectacle de Starmania, présenté jusqu’au 18 août à la place Nikitotek, les attentes sont élevées quant aux retombées économiques, et les premières impressions sont très encourageantes.

Lire aussi: Solide départ pour Starmania

Curieux et fidèles au rendez-vous

« Par rapport à l’an dernier, on connaît une hausse de 190 pour cent d’achalandage sur la section du site Web portant sur la place Nikitotek. On a passé de 7000 à plus de 22 000 visiteurs du 1er juin au 12 juillet. Généralement c’est un très bon indicateur sur ce qui devrait se produire », indique Amélie Boissonneau, coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke.

Si nous retournons dans les données de 2016, puisqu’il n’y a pas eu d’études de réalisées l’an dernier sur Cow-Boys, de Willy à Dolly, nous pouvons observer que les retombées ont été estimées à 10 M$, que 52 pour cent des gens provenaient de l’extérieur et que 90 pour cent d’entre eux considéraient que le spectacle était la raison principale de leur visite à Sherbrooke.

« Le but, c’est d’attirer le plus grand nombre de visiteurs et de faire réaliser aux Sherbrookois qu’il y a un beau spectacle dans leur cour. L’idée est de créer une effervescence à Sherbrooke et d’inviter les gens à consommer au centre-ville », a-t-elle confié.


« Ces différentes options permettent de maximiser la durée du séjour des visiteurs dans la région. »
Amélie Boissonneau

Elle assure que la vente des billets va très bien et que la première s’est bien déroulée. Il existe d’ailleurs des forfaits incluant des rabais auprès de restaurateurs et d’établissements d’hébergement.

« Ces différentes options permettent de maximiser la durée du séjour des visiteurs dans la région et, conséquemment, au centre-ville. Ce sont des retombées importantes pour Sherbrooke », assure-t-elle.

« Laisser le temps au temps »

Annie Faucher, vice-présidente de l’Association des gens d’affaires du centre-ville de Sherbrooke, croit qu’il est encore tôt pour estimer les retombées à venir.

« Il faut laisser le temps au temps. Les restos du centre-ville ont embarqué dans les offres de rabais pour les détenteurs de billets, ça ne peut pas nuire. Pour la première présentée mercredi soir, bien des restaurateurs ont ressenti un effet et se disent très satisfaits de cette première soirée » a-t-elle déclaré.

Pour Stéphanie Maillard, copropriétaire du Méchant Steak, le nouveau spectacle de Québec Issime sera forcément une bonne chose pour le centre-ville.

« Nous avons servi des gens qui allaient voir Cow-Boys, surtout la première année. On dirait ça s’était un peu essoufflé dans les dernières années. Hier soir nous avons reçu plusieurs clients qui allaient voir Starmania, pour une première soirée c’est très prometteur », a-t-elle indiqué.

Les données sur les retombées économiques pour l’été 2018 paraitront en octobre et permettront de valider ce qui aura été anticipé.