Des rafales de 100 à 110 km/h

Ce sont des rafales de 100 à 110 km/h qui se sont abattues sur le secteur de Deauville, lundi après-midi. C’est l’évaluation que fait Environnement Canada à la suite du violent orage ayant causé des dommages dans le secteur.

On ne parle pas de tornade, cependant, note Simon Legault, météorologue de la société d’État.

Lire aussi: La nature se déchaîne au Petit lac Magog

«Ce sont de petites cellules d’orage qui se sont formées et qui provoquent des poussées de vents violents», explique-t-il.

«Ces rafales ont aussi touché d’autres secteurs, comme dans la région de Memphrémagog et ailleurs au Québec comme en Beauce et  au Centre-du-Québec.»

Rappelons que les vents ont causé une bonne frousse dans le secteur du Petit lac Magog. Entre autres, on rapporte qu’un arbre est passé à un cheveu de tomber sur le chalet. Un catamaran s’est renversé.

Plusieurs ont signalé des grêlons de bonnes dimensions.

Plusieurs foyers ont été privés de courant. À midi mardi, Hydro-Québec indiquait que 165 clients du territoire étaient toujours sans électricité. Le secteur de la MRC de Memphrémagog était le plus touché.

Des rafales allant de 100 à 110 km/h peuvent casser des arbres et causer des dommages, ajoute M. Legault.

Du côté de la Ville de Sherbrooke, on mentionne que la situation est revenue à la normale.

Lors de ces orages,  la Régie de police de Memphrémagog a reçu 25 appels de citoyens pour des arbres tombés, des pannes électriques en plus d’un nombre important d’alarmes déclenchées.