Des points d'inaptitude difficiles à retrouver

SHERBROOKE - En 2019, de nombreux conducteurs, dont des jeunes, ont été interceptés en train de rouler à vive allure, notamment sur des autoroutes de la région. Ces chauffards se voient imposer de fortes amendes et aussi des points d'inaptitude.

Dans la plupart des cas, l'étourderie au volant vaudra des embêtements pour les fautifs.

Joint à ce sujet par La Tribune, Mario Vaillancourt, porte-parole de la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ), a expliqué que la récidive pourrait amplifier les sanctions.

Par exemple, un jeune conducteur de 19 ans dispose de huit points sur son permis. Si la personne est captée en train de rouler à une vitesse dépassant plusieurs fois la limite permise et reçoit 18 points d'inaptitude, son permis est alors révoqué pour une période de six mois, explique-t-il.

« Il s'agit de deux sanctions de permis révoqué de trois mois et donc de 16 points d'inaptitude », dit le relationniste.

« Les deux points restants seront ajoutés à son permis quand il pourra le retrouver après six mois. Donc, il lui restera six points au lieu de huit. La personne a donc intérêt à respecter le Code de la sécurité routière. Un cellulaire au volant, c'est déjà quatre points d'inaptitude... »

Le conducteur ou la conductrice devra subir un examen théorique d'obtention du permis de conduire, ajoute M. Vaillancourt.

« S'il y a une troisième sanction, c'est un an sans permis. Le coût du permis sera plus cher. Il est possible aussi que le coût des assurances augmente aussi », déclare-t-il.

Les 25 ans et plus disposent de 15 points sur leur permis de conduire. De 23 à 24 ans, il offre 12 points. Les conducteurs de 19 à 22 ans ont seulement huit points. Les jeunes de 16 et 17 ans ont des « permis probatoires » qui n'ont que quatre points.

L'an dernier, nos autoroutes ont été le théâtre de nombreuses interceptions de jeunes conducteurs âgés dans la fin dizaine et le début vingtaine. En décembre dernier, un jeune automobiliste roulait tellement vite sur l'autoroute 55 à Sherbrooke qu'il a dépassé une voiture de la Sûreté du Québec (SQ) sans s'en rendre compte. Le contrevenant, un résident de Windsor dans la vingtaine, a reçu un constat d'infraction de 1603 $ et 18 points d'inaptitude.

Autre exemple éloquent en septembre dernier : un jeune homme de 21 ans de Québec circulait à plus de 160 km/h sur l'autoroute 10, à la hauteur de Saint-Étienne-de-Bolton. Cette infraction lui a valu un constat de 1228 $ et 14 points d'inaptitude, ainsi que la suspension de son permis de conduire pour une période de sept jours.

En avril sur la même autoroute, un résident de Magog dans la vingtaine a été capté alors qu'il circulait à plus de 160 km/h en pleine nuit. Cela lui a valu un constat d'infraction de 1303 $ et 14 points d'inaptitude.

Les jeunes demeurent largement surreprésentés au chapitre des accès de vitesse et des accidents routiers par rapport à leur nombre sur les routes. M. Vaillancourt estime leur proportion à huit pour cent, alors qu'ils sont impliqués dans 19 pour cent des accidents.