Lennoxville aura sa nouvelle caserne de pompiers avant la fin de 2018 pour une intégration complète de son personnel en février 2019.

Des plans pour la caserne de Lennoxville

Lennoxville aura sa nouvelle caserne de pompiers avant la fin de 2018 pour une intégration complète de son personnel en février 2019. Les élus sherbrookois ont donné leur aval, lundi, à une dépense de 150 000 $ qui permettra la réalisation des plans et devis de la nouvelle caserne.
Dans les faits, l'établissement doit être construit au coût de 3 M$ le long de la rue College, à proximité du Croissant Oxford. Le modèle utilisé serait celui de la caserne Jacques-Denault, située au 5920, boulevard Bourque. La nouvelle caserne doit remplacer celle actuellement située au 10, rue Samuel-Gratham.
« Le poste actuel ne compte pas de pompiers 24 h/24. La couverture est donc de 1,4 % quand il est question d'envoyer quatre pompiers en cinq minutes sur les lieux d'une urgence. Avec le scénario proposé, on passe à une couverte de 95,4 % du territoire avec ces mêmes critères. Les améliorations permettront l'implantation du service de premiers répondants et garantiront le maintien des délais des temps de réponse en fonction des exigences ministérielles. Nous améliorons le temps de réponse pour l'arrondissement de Lennoxville, mais sur tout le territoire également », résume Stéphane Simoneau, directeur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke.
Le terrain ciblé appartient déjà à la Ville de Sherbrooke et présente des défis en matière de topographie. La dénivellation importante à l'arrière du terrain entraînera des coûts non négligeables. Ce sont les surplus dégagés lors de la construction de la caserne numéro 7 qui permettent d'agir plus rapidement que prévu.
Un appel d'offres devrait donc être lancé en janvier 2018 pour permettre d'octroyer le contrat en avril et de lancer les travaux en août. La livraison du bâtiment est souhaitée en décembre pour une intégration du personnel en février 2019. L'ajout de pompiers permanents aura un impact sur le budget d'exploitation de la Ville en 2019.
Nouvelle convention collective
La Ville s'est par ailleurs entendue avec les pompiers pour le renouvellement de leur convention collective. L'entente a été entérinée lundi et le nouveau pacte, d'une durée de cinq ans, sera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2018. C'est que le contrat de travail précédent était arrivé à échéance le 31 décembre 2013.
La nouvelle convention accorde des hausses salariales de 2 % par année, un congé férié additionnel et un ajustement de la prime de long service. Le réaménagement de l'horaire de travail de la division de la gestion des risques devrait permettre de faciliter les activités,
Le contrat de travail touche 176 salariés.